Naissance du Théâtre de la RASD: Le 4e art pour sensibiliser le monde à la cause Sahraouie – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Culture

Naissance du Théâtre de la RASD: Le 4e art pour sensibiliser le monde à la cause Sahraouie

Naissance du Théâtre de la RASD: Le 4e art pour sensibiliser le monde à la cause Sahraouie
Les hommes d'Al-Ghaith (combattants sahraouis),

Lors de sa visite samedi dernier des camps des réfugiés sahraouis à Tindouf, la Ministre de la culture et des arts, Soraya Mouloudji, a annoncé la création du Théâtre national de la République arabe sahraouie démocratique (RASD). Ce dernier comportera minimum deux grands spectacles qui seront présentés à l’international dans le but de promouvoir la culture de ce pas colonisé par le Maroc et sensibiliser le monde à la cause sahraoui.

Ce projet, dont le Jeune Indépendant a obtenu une copie, débutera juste après le mois de ramadan. Il consiste en premier lieu à créer un théâtre supervisé par la ministre de la Culture et des Arts, et exécuté par Mohamed Yahiaoui, Directeur Général du Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi (TNA), qui sera également responsable du suivi et de la mise en œuvre. L’artiste Abdelkader Djeriou gérera quant à lui, la direction artistique du projet.

Selon le même document, les étapes d’achèvement du projet sont divisées en quatre. La première étape est l’annonce d’un concours pour sélectionner le meilleur texte théâtral, dont l’appel sera lancé par le ministère sahraoui de la Culture. Cette initiative coïncide avec la création du Théâtre national de la République arabe sahraouie démocratique.

La seconde étape sera d’organiser six Ateliers de formation artistique sous la direction d’universitaires et de praticiens dans divers domaines liés au 4e art. Cette dernière sera abritée par les camps de réfugiés à Tindouf, le théâtre régional de Sidi Bel Abbes et le TNA. Tandis que la troisième étape sera la mise en scène d’une pièce qui sera le fruit de ces ateliers de formation.

La dernière étape sera programmée à Alger. La troupe se préparera pour la générale sous l’œil et la supervision attentive des professionnels du métier. Cette dernière sera également formée sur la promotion médiatique de leur produit.

Plusieurs formations dans les camps de réfugiés

La même source affirme que toutes ces formations ne suffiront pas pour la réussite de ce spectacle. Ainsi, une autre formation s’impose et cela selon les normes pédagogiques pour atteindre un haut niveau artistique et esthétique d’interaction entre le comédien et son public. L’organisation d’une formation artistique au profit des hommes sahraouis du 4 e art, se dérouleront au niveau des camps de réfugiés à Tindouf. Ils seront formés dans diverses composantes de la représentation théâtrale, à l’instar de la mise en scène, du jeu d’acteur, de l’écriture dramatique, de la scénographie, de l’expression physique et de la musique…

En outre, le TNA supervisera l’organisation d’ateliers de formation artistique aux normes liées à l’industrie du spectacle conformément aux concepts et principes scientifiques et artistiques dirigés par des académiques et spécialistes. Ils bénéficieront aussi d’un accompagnement permanent. « L’objectif principal du programme est d’enrichir la scène théâtrale sahraouie et de donner l’image culturelle de sa lutte contre le colonisateur marocain, à travers sa présence effective tant au sein de la société sahraouie qu’à l’extérieur » indique la même source.

Des professionnels pour dirigés les ateliers de formation

L’atelier de mise en scène théâtrale, sera animé par Malek Aggoun, qui leur apportera son savoir-faire et leur enseignera les outils de présence sur scène pour le personnage interprété comme une entité humaine virtuelle, quelle que soit la méthode d’expression utilisée, parlée ou non. Les stagiaires apprendront aussi à jouer avec les accessoires de la scène et comment communiquer pour se rapprocher et atteindre un maximum de spectateurs.

Le metteur en scène Aissa Djekati encadrera l’Atelier de l’actorat. Il apprendra aux stagiaires la concentration et comment investir l’espace de jeu avec des expressions corporelles. L’atelier comprend également des exercices pour révéler les facultés imaginaires et physiques du mouvement de l’acteur sur scène, la mobilité et l’expression faciale et corporelle, la forme physique, la force d’observation.

Quant à l’atelier d’écriture dramatique, il sera présenté par Bachir ben Salem. Il se basera sur une formation théorique sur l’écriture dramatique, une composante essentielle pour la réussite d’un spectacle. Les stagiaires auront un avant-goût des différentes techniques d’écriture et des différents genres dramatiques.

Par ailleurs, l’atelier de scénographie sera dirigé par Mourad Bouchher. Il leur enseignera l’essentiel de l’outillage nécessaire à la fabrication et au montage des décors. L’atelier vise à aider les comédiens à créer de vastes espaces expressifs de performance motrice, et à approfondir la relation entre le corps et l’esprit.

Quant à l’atelier de la musique, qui a été confié à Mohamed Zami, il se concentrera sur la fonction narrative de la musique dans la pièce, et sur le rôle sémantique de cette derrière et ses variations dans la représentation théâtrale, ainsi que sa relation avec le thème de la pièce. Les stagiaires auront un aperçu sur la façon d’employer les différents effets sonores sur scène et sur les différents équipements et genres pour créer une variété esthétique, artistique et expressive de cet élément essentiel à la réussite d’un spectacle.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email