-- -- -- / -- -- --
Culture

Naïma Ababsa une étoile qui faisait briller la chanson

Naïma Ababsa une étoile qui faisait briller la chanson

Notre monde de la culture et des arts est en deuil. Naïma Ababsa est décédé. Cette voix d’or de la chanson algérienne, en pleine plénitude de son parcours artistique, nous aurait enchantés encore pour bien longtemps .

Naïma Ababsa est un modèle de carrière réussi dans sa personnalité comme dans l’art musical. Son succès, elle le doit d’abord à son milieu familial. Celui-ci nageait dans le domaine musical. Sa mère était artiste, sa tante aussi, sa sœur Fella Ababsa comptait parmi les plus belles voix, quant à son père, Abdelhamid Ababsa, il était un brillant auteur, compositeur et interprète. Cette famille était pieuse et croyante. Dès l’âge de 4 ans, Naïma jouait du piano.

Elle est devenue ensuite la reine du synthétiseur. Au sein de sa famille, elle a trouvé soutien, accompagnement et encouragement, surtout lorsqu’elle émit, à l’âge de 14 ans, le souhait de monter sur scène pour chanter. Naïma avait déjà un don, du talent et une grande capacité du travail. Elle a personnalisé son style, ce qui lui a permis d’interpréter les multiples facettes de l’art musical de notre patrimoine musical, andalou, malouf, sanaa, gharnati, chaabi, gnawi, raï et même la chanson et le rythme amazighs (chaoui et tergui).

Naïma a enregistré plusieurs disques jusqu’à 2018. Elle était invitée dans tous les festivals organisés sur le territoire national. Le mois de ramadhan, elle était sollicitée sur toutes les scènes. Elle nous manque déjà en ce mois sacré. Elle est partie trop tôt. Elle a suivi cette pléiade d’illustres artistes qui sont malheureusement partis ces derniers temps, à l’image de Idir, Mohamed Lamari, Hamdi Benani, Djamel Allam, Smail Henni mais aussi nos grands leaders de la communication culturelle, à l’instar de Mouloud Achour et de notre cher et regretté collègue Redouane Zizi, à qui nous adressons nos pieuses pensées et nos ardentes prières.

Nous n’oublierons jamais, comme Naïma Ababsa, ces nobles âmes qui nous ont fait aimer notre patrimoine, qui nous ont scellé fortement avec notre identité et qui nous ont fait redécouvrir notre identité effacée par le colonialisme. Comme Naïma Ababsa, ces maîtres de l’art musical nous ont apporté cette nourriture spirituelle, cette joie de vivre, ce bien-être, cet équilibre psychologique sans lequel l’existence n’aurait pas de sens. Pour cela, Naïma, nous t’aimons, tu gardes une grande place dans nos cœurs.Tu nous accompagneras toujours quand nous penserons à notre précieux, immortel et ancestral patrimoine.

Naïma, tu es une étoile apparue juste après l’indépendance de notre pays. Enfant de l’Algérie souveraine, tu as rétabli nos racines et nos repères, créant une nouvelle génération, patriote et fière de ses origines. Allah yerhamek, que le Tout-Puissant t’apporte pour l’éternité Sa sainte miséricorde.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email