-- -- -- / -- -- --
Nationale

Mustapha Guitouni : «Le recours au gaz de schiste est une nécessité absolue»

Mustapha Guitouni : «Le recours au gaz de schiste est une nécessité absolue»

Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a déclaré hier à Tizi-Ouzou où il était en visite de travail et d’inspection, que le recours au gaz de schiste est une nécessité économique nationale, « car, avec la seule exploitation des ressources pétrolières et gazières conventionnelles, d’ici à 2023-2025, nous n’aurions que de quoi couvrir les besoins nationaux ».

Et toujours dans cette perspective du recours à l’exploitation de la ressource énergétique non conventionnelle, Mustapha Guitouni a tenu à expliquer que contrairement à ce que prétendent certains, le gaz de schiste ne constitue aucun danger pour la santé humaine ou animale.

« Il faut savoir que les moyens matériels et techniques de l’exploitation du gaz de schiste se sont nettement développés au cours de ces dernières années « , a tenu à insister le ministre avant de conclure sur ce chapitre.

« Pas un pays parmi ceux exploitant cette ressource non conventionnelle n’a connu un quelconque accident ou subi une catastrophe.

« S’agissant des gisements pétroliers et gaziers trouvés en océan arctique dont Russes, Américains et Norvégiens veulent faire leur propriété et dont l’exploitation prochaine risque de chambouler pour longtemps le marché international pétrolier et gazier, Mustapha Guitouni a déclaré sans ambages que « l’Algérie, même si chamboulement il y a, n’aura rien à craindre dans la mesure où sa position géostratégique est très privilégiée »,

S’agissant de cette visite de travail et d’inspection elle s’est traduite, en sus de la mise en service du gaz naturel pour 1 408 foyers, par un regard sur la situation générale en matière énergétique.

De fait, Guitouni s’est longuement entretenu avec les responsables du secteur, notamment à Oued-Aïssi où il a inspecté avec beaucoup d’intérêt les centres et ateliers de production et de distribution de carburant ainsi que son centre enfûteur.

A Fréha, il procédera à l’inauguration d’une cabine mégawatt, poste d’une capacité de 60/30 KV (kilos volt) et donné le coup d’envoi des travaux de réhabilitation d’un autre poste de 60/30 KV.

Il insistera auprès des différents responsables sur l’impératif d’améliorer autant la production de l’élément énergétique que les différents réseaux de distribution. Guitouni a reconnu toutefois que dans le domaine de l’énergie, les réalisations de la wilaya de Tizi-Ouzou et les différents mécanismes déclenchés dans ce sens sont très satisfaisants.

Il n’en demeure pas moins cependant qu’il existe certains points qui prêtent à découragement. C’est le cas de la Sonelgaz, dont les créances détenues auprès des clients privés et publics sont de 200 milliards de centimes. Et généralement, ce sont des personnes morales qui sont redevables de grosses sommes d’argent à la Sonelgaz.

Concernant les dettes de cette entreprise, elles sont de 100 milliards de centimes. Ses créanciers ne sont autres que les entreprises avec lesquelles est liée par des contrats de travail. En tout, 100 entreprises sont liées par un contrat de travail avec la Sonelgaz. Toutefois, bon nombre d’entre elles sont à l’arrêt à cause de la non-perception de leurs créances.

Suite à la réunion qui a eu lieu dimanche entre le PDG de la Sonelgaz et l’association des entrepreneurs liées à cette entreprise, celle-ci a eu la promesse de percevoir ses créances au cours de la semaine en cours. Cela veut dire aussi que la reprise du travail est prévue pour cette semaine.

Notons enfin que le taux d’électrification dans la wilaya de Tizi-Ouzou est de 97, 21 %. Quant à celui du raccordement au gaz naturel, il est de 77, 35 %.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email