-- -- -- / -- -- --
Culture

Mouvement national et guerre de libération

Mouvement national et guerre de libération

Ouvert ce lundi 9 novembre à Constantine, le Colloque international portera trois jours durant sur Constantine et sa région dans le mouvement national et la guerre de libération avec la participation d’universitaires spécialisés en histoire contemporaine.

Initié par le département Colloques et Conférences du commissariat de la manifestation Constantine capitale 2015 de la culture arabe, ce Colloque international réunira, selon Ouarda Tengour, membre du comité scientifique de cet événement, des « universitaires spécialistes en histoire contemporaine ».

Au cours de sa conférence de presse, animée ce dimanche au siège du commissariat de la manifestation culturelle accueillie par Constantine depuis le 16 avril dernier, Mme Tengour a précisé que le débat portera notamment sur la « complexité » du mouvement nationaliste algérien.

Au cours des trois jours de réflexion et d’échange au nouvel hôtel Mariott de la ville, les diverses communications seront inhérentes à une « relecture de l’histoire » et à un « renouvellement des connaissances » selon la conférencière. Les participants attendus des quatre coins du monde aborderont la thématique de la région du « Constantinois, en tant que creuset du développement du nationalisme ».

Aussi, ce rendez-vous mettra en lumière le « bouillonnement culturel » que l’Association des oulémas musulmans algériens a créé, il développera aussi le volet de l’enseignement et l’action pédagogique des jeunes filles entrepris par cheikh Abdelhamid Benbadis. Evoquant « l’importance de la recherche dans l’éclaircissement de pans de l’histoire de l’Algérie », la conférencière a affirmé que de « grands chapitres » de notre histoire demeurent « une matière dense » pour la recherche des universitaires et des historiens.

Une réflexion sur l’ouverture des archives aux spécialistes et aux universitaires sera également engagée. De leur côté, des témoignages de moudjahidine apporteront d’autres éclairages sur l’histoire d’ d’Algérie.

Deux documentaires sur le mouvement nationaliste à Constantine et sa région seront projetés, suivis d’une table ronde devant être consacrée à la production audiovisuelle dans la préservation de l’histoire de l’Algérie, a encore précisé Mme Tengour, faisant savoir que des universitaires de Batna et de Toulouse (France) aborderont la question de l’impact des chants kabyles et chaouis lors de la lutte d’indépendance.

AU PROGRAMME DU JOUR

9h30-12h30 :  

Abdelhamid Benbadis réformiste de la ville de Theniou Noureddine de Constantine. Mohammed Assami (1918-2013) un nationaliste oublié de Nedjar Dahmane de Batna.

Mohamed Mechati. Le singulier parcours d’un nationaliste algérien de Guenoun Ali de Paris. Le cri de la louve. Histoires de femmes dans la révolution de Ali Benali Zineb de Paris 8. 

Etre communiste à Constantine 1945-1962 de Le Foll Luciani Pierre Jean de Rennes. Les footballeurs de l’A.S Khroub dans le mouvement national et la guerre de libération nationale de Rehaïl Tayeb de Constantine.

15h-17h :  

Le Cinquième Bureau, 1957-1962. Entre politique et théologie de Khaznadar Selim de Constantine. La petite guerre des Aurès-Nemencha. Expériences et mémoires des vétérans français et algériens de Brazzudero Andrea de Oxford. 

Les camps de regroupement et les bidonvilles. Une généalogie de la domination totale de Brower Benjamin de Austin, USA.Les désobéissances dans la région de Constantine pendant la guerre d’Indépendance de Quemeneur Tramor de Paris 8.

Les relations turco-algériennes durant l’occupation française de Ylmaz Yassin d’Ankara.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email