-- -- -- / -- -- --
Nationale

Mouvement d’ambassadeurs en vue

Mouvement d’ambassadeurs en vue

Assiste-t-on à une vaste opération de nettoyage en Algérie ? Après le remaniement ministériel, le changement aux postes stratégiques des différents services de sécurité, des walis et des P-DG de grandes entreprises publiques, un autre changement pointe à l’horizon. Il concernera le corps diplomatique. Ceux des magistrats et des chefs de daïra sont également annoncés dans la foulée de ce grand remue-ménage.

Le président Bouteflika s’apprête à chambouler d’ici peu l’ossature de la représentation diplomatique à l’étranger, à travers un vaste mouvement d’ambassadeurs, a-t-on appris de source sûre. Ces changements concerneront pratiquement toutes les chancelleries en Europe et en Afrique. Ainsi, l’ex-ministre du Commerce Amara Benyounès, débarqué depuis peu de son poste, est pressenti pour occuper l’ambassade algérienne à Paris.

L’actuel ambassadeur, Amar Bendjemaa, avait remplacé Missoum Sbih en 2014. Amar Bendjemaa a été secrétaire général du ministère des Affaires étrangères avant d’être nommé ambassadeur à Tokyo, puis à Bruxelles. Brillant diplomate, il n’est pas réputé proche de Bouteflika. L’année dernière, le Président avait procédé à un mouvement diplomatique de grande ampleur, intervenu après celui opéré de façon partielle en décembre 2013.

Le remaniement ministériel et la réorganisation des structures de l’armée, dernièrement, semblent être le prélude à un autre changement, celui du corps diplomatique.

Une question qui mérite d’être posée au regard de l’accélération des événements, juste après ceux non encore élucidés de Zéralda. Contrairement aux mouvements diplomatiques et consulaires précédents, celui de 2015 semble rencontrer de sérieux problèmes pour sa publication dans les délais habituels.

Ce mouvement piétinait depuis plusieurs mois sur fond de divergences accrues entre les deux têtes de l’Exécutif, mais le statu quo semble enfin débloqué.

A ce titre, les fortes attentes de l’émigration, notamment la modernisation des outils de communication et de service, devraient figurer également dans les priorités des nouveaux ambassadeurs. Ces derniers auront également comme mission prioritaire de faire vendre le produit algérien, que ce soit en matière de tourisme ou pour les produits destinés à l’exportation.

Après les derniers limogeages décidés par le président Bouteflika, le tour de Melzi, le superintendant de Club des Pins ne saurait tarder. La gestion de Club des Pins sera dévolue à la Présidence et à la protection sécuritaire après le départ des officiels qui y habitent.

La sécurité de la résidence de Club des Pins sera assurée par la Garde Républicaine en lieu et place de la Gendarmerie nationale. Cette enceinte sera reversée plus tard au secteur du tourisme. L’ex-président de l’APN, Abdelaziz Ziari, a été invité à libérer la villa qu’il y occupe. Sa famille en a reçu la notification, lui se trouvant présentement à l’étranger.

Plusieurs hautes personnalités de l’Etat, à l’image de Abdelkader Bensalah, le président du Sénat, le Premier ministre Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia, directeur de cabinet à la présidence de la république, ainsi que la majorité des ministres logent au Club des Pins.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email