-- -- -- / -- -- --
Nationale

Moussa Touati reste à la tête du FNA

Moussa Touati reste à la tête du FNA

Le président du Front national algérien (FNA) Moussa Touati ne compte pas démissionner de la tête de son parti et envisage même de participer aux élections locales (APC-APW) prévues pour le 23 novembre prochain.

Le patron du FNA, qui menaçait de renoncer à la présidence de son parti quatre jours auparavant, se dit prêt à participer aux prochaines élections locales malgré les problèmes qui pèsent sur sa formation politique et qui l’ont poussé à réfléchir à la démission.

« Nous voulons mener la bataille électorale de novembre prochain dans le souci de concrétiser les principes de la démocratie, en donnant la chance au peuple algérien d’élire ses représentants en toute liberté », a-t-il déclaré hier lors d’une conférence de presse tenue au siège de son parti.

Il a appelé à ce propos à plus de garanties pour assurer des élections transparentes et loyales. « Ces deux principes s’imposent pour regagner la confiance du peuple et minimiser l’abstention et le boycott surtout parmi les jeunes.

Il annoncé par ailleurs la possibilité de son parti de participer dans 1 030 APC et 35 APW. Après avoir rappelé les principes de sa formation politique qui œuvre, selon lui, pour bâtir « un Etat de droit basé sur la justice sociale », Touati a affirmé qu’il voulait, à travers sa menace de démission qu’il avait brandie ces derniers jours, rappeler à l’ordre les militants et les cadres.

« Chose qui a mis de l’ordre au sein du parti et ses militants appelés à la discipline ». Rappelons que le président du Front national algérien (FNA) Moussa Touati avait annoncé, il y a quelques jours, sa démission de la tête de son parti pour indiscipline des militants.

« Les militants ne respectent ni les statuts du parti ni la démarche du FNA qui est un parti d’opposition. Ils ne paient pas leurs cotisations.

Dans ce cas, je ne vois pas pourquoi continuer à militer au sein de ce parti », avait-t-il déploré dans une déclaration à l’APS. Selon le président du FNA, « les militants ne prennent pas des positions claires », soulignant que le militantisme c’est pour une cause et non pour avoir des postes de travail.

Il a dénoncé en outre le fait que ses militants ne paient pas leurs cotisations. « Je ne vois pas pourquoi continuer à militer au sein de ce parti », s’était-il demandé, avant de conclure que « la démission est la seule solution ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email