-- -- -- / -- -- --
Nationale

Mounia Meslem : L’encadrement fait gravement défaut

Mounia Meslem : L’encadrement fait gravement défaut

L’encadrement des enfants handicapés, leur permettant d’intégrer le milieu scolaire ordinaire, « fait gravement défaut » a affirmé Mounia Meslem, ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme.

La ministre précise que l’intégration de ces enfants nécessitait des accompagnateurs spécialisés relevant du secteur de la Solidarité nationale, ajoutant que ce type d’encadrement « fait gravement défaut ».

Malgré les efforts fournis, chaque année, par le ministère de la Solidarité et celui de l’Education nationale pour permettre aux enfants aux besoins spécifiques d’intégrer l’école, des milliers parmi eux restent cloîtrés chez eux par manque de structures d’accueil.

Plus de 21 000 enfants handicapés accueillis par 393 établissements
En termes de chiffres, la ministre de la Solidarité a révélé que jusqu’à l’année scolaire en cours, 393 établissements spécialisés relevant du secteur ont accueilli plus de 21 000 enfants et adolescents présentant un handicap mental, sensoriel (déficiences visuelle et auditive) ou moteur.

Mme Meslem a précisé que quelque 5 317 encadreurs spécialisés (psychologues, éducateurs, assistants sociaux) prenaient en charge ces enfants dans le cadre des équipes pluridisciplinaires constituées dans ces établissements.

Par ailleurs, et concernant les appareillages pour personnes handicapées, la ministre a indiqué avoir donné des instructions aux directeurs de wilaya de l’action sociale relevant de son secteur pour faire acquisition de tels produits auprès du secteur privé s’ils ne sont pas disponibles au niveau de l’Office national d’appareillages et d’accessoires pour personnes handicapées sous tutelle du ministère du Travail.

Sur la question du retard d’attribution de certaines pensions des handicapés, elle a estimé que ce problème « ne concerne que les handicapés à 100% ». Il est très souvent dû au fait que les parents de la personne handicapée ne disposent pas d’un jugement d’interdiction final les autorisant à retirer la pension à sa place, a-t-elle expliqué.

Par ailleurs, la ministre a annoncé la signature prochaine d’une convention entre les ministères de la Solidarité nationale de la famille et de condition de la femme et de la Santé, de la population et de la Réforme hospitalière pour la prise en charge médicale spécialisée, dans les établissements hospitaliers, des personnes âgées souffrant de troubles mentaux avant leur transfert vers les centres spécialisés relevant du secteur de la Solidarité nationale.

Elle a, également, souligné qu’un service d’accueil diurne pour les personnes âgées, issues de familles démunies, avait été lancé récemment par son département ministériel pour aider ces familles à prendre en charge cette catégorie.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email