-- -- -- / -- -- --
Nationale

Motion de soutien au président Bouteflika

Motion de soutien au président Bouteflika

La coordination nationale de soutien au programme du président de la République et en collaboration avec la coordination de la wilaya de Blida a organisé samedi une rencontre nationale pour expliquer la révision de la nouvelle Constitution.

Cette rencontre à laquelle ont assisté le wali de Blida ainsi que les élus des deux chambres, les élus locaux, les représentants de la société civile, a été également une occasion pour exprimer le soutien et la solidarité totale et inconditionnelle au président Bouteflika après la photo postée par le Premier ministre français sur son compte twitter après sa dernière visite en Algérie et sur laquelle le président Bouteflika est montré affaibli par sa maladie.
Cette photo ne cesse de provoquer le mécontentement des associations algériennes ainsi que parmi le peuple algérien.

Le président de ladite coordination nationale, Ahmed Kada a tenu à déclarer que la nouvelle Constitution dérange certains lobbies que ne digèrent toujours pas la souveraineté de l’Algérie.

C’est en scandant des propos contre la vague d’agression contre les institutions de la République algérienne à travers des images diffusées par la presse française et son Premier ministre, que la salle des conférences de la wilaya de Blida archicomble accueillait les propos de Kada. Mais avant cela, et dans le même ordre d’idées, c’est Abdelkader Bouazghi, premier responsable de la wilaya, a affirmé dans son discours : « Un homme avec son programme a voulu protéger l’Algérie contre l’enragement des chiens. »

Il a rappelé par la suite les grandes réalisations effectuées sous l’ère Bouteflika. Il a cité les universités qui sont plus de 2 dans chaque wilaya, de l’autoroute Est Ouest qui s’étale sur 1200 km, des milliers d’établissements scolaires qui ont vu le jour depuis la venue du Président, des centaines d’hôpitaux construits, des millions de logements réalisés et dont 80 % de la population a bénéficié. « Et toutes ces réalisations n’ont pu être faites que grâce à la concorde civile », a précisé le wali.

« N’empêche que les ennemis de l’Algérie restent toujours aux aguets et ne pardonneront jamais à l’Algérie. De ce fait nous devons rester vigilants et très unis. La campagne orchestrée contre l’Algérie est toujours menée par ceux qui voulaient la détruire il y a de cela 70 ans « conclut Bouazghi. Il acheva par une phrase qui a fait applaudir et vibrer toute la salle : « Nous n’accepterons jamais que BHL soit l’ »ami » de l’Algérie ».

Après les interventions de quelques membres de la coordination nationale, une motion de soutien au président de la République a été rédigée par un comité désigné sur place et approuvée à l’unanimité par l’assistance après lecture.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email