-- -- -- / -- -- --
Culture

Mostaganem capitale du théâtre 2017 : Scène constantinoise

Mostaganem capitale du théâtre 2017 : Scène constantinoise

Deux jours après son coup d’envoi, dimanche dernier, la manifestation Mostaganem capitale du théâtre est animée par la Semaine culturelle de la ville de Constantine, au Théâtre régional Si Djillali-Benabdelhalim, jusqu’au samedi 08 avril.

La première Semaine thématique de Mostaganem capitale du théâtre sera consacrée à Constantine la ville des Ponts. Lancée ce mardi 04 avril, elle sera ponctuée par le vernissage d’une exposition sur l’histoire du théâtre dans la capitale de l’est d’Algérie.

Elle propose des photos d’œuvres théâtrales, des décors, des accessoires et des habits utilisés, une photo de la vieille troupe théâtrale El Mezhar de Constantine fondée en 1949 et, en particulier, un espace réservé aux aux photos de comédiens, de metteurs en scène et de dramaturges natifs de Constantine dont Abdelhamid Khiati, Fatima Halilou, Noureddine Choukri, Djamel et Hakim Dekkar, Hellal Antar, Hassan Benzerari, Atika Blazma et Alaoua Zermani qui ont laissé leurs empreintes dans diverses pièces théâtrales.

Car il s’agit de dédier chaque Semaine thématique aux grandes figures du théâtre national en la baptisant du nom d’une des grandes personnalités du théâtre algérien. Quant au programme théâtral, le public appréciera dans la soirée de ce mardi la pièce Birat khraib (pirates khraib), une nouvelle production du Théâtre régional de Constantine en collaboration avec la coopérative culturelle El Massil pour les arts et les lettres.

Adaptée du texte Rihlet elf meil (Voyage de mille miles) par Badr Hamdani et mis en scène par Karim Boudechiche, elle est interprétée par Hassan Boulekhrouf et Djamel Mezouari.

Les deux personnages, Kaptan et Arbid, le commandant du bateau et son assistant ivrogne prennent la mer vers un « but sacré » sans définir leur voyage. Un conflit surgit signifiant que tout projet doit être planifié. L’autre pièce est le monologue Khadimoukoum Saber (Votre serviteur Saber) avec le comédien Saber Ayach. La représentation de Nissa el madina (Femmes de la ville) est également.

Adaptée d’une comédie de William Shakespeare, The Merry Wives of Windsor (Les joyeuses épouses de Windsor), elle met en évidence l’exploitation par l’homme de la faiblesse de la femme et la capacité de cette dernière à s’adapter aux situations les plus difficiles.

Deux personnages féminins déjouent la manœuvre d’un homme qui les convoite en usant de tous les subterfuges pour s’accaparer de leurs fortunes, en se faisant passer pour le prince charmant. Mise en scène par Chahinez Neghouache, elle est jouée par six comédiens 75 minutes durant. Cette Semaine constantinoise proposera également un atelier d’écriture et une conférence sur l’histoire du théâtre de Constantine.

La programmation de Mostaganem capitale du théâtre se poursuivra jusqu’au 27 mars 2018, incluant notamment la 50e édition du Festival national du théâtre amateur de Mostaganem, le Festival du théâtre scolaire, le Festival des écoles des Beaux-Arts et le Festival du théâtre universitaire.

Aussi, toutes les grandes manifestations du théâtre organisées dans les différentes wilayas seront transférées vers la ville de Mostaganem, où sont également attendues des troupes étrangères.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email