-- -- -- / -- -- --
Monde

Moscou met en garde Washington contre une intervention militaire en Syrie

Moscou met en garde Washington contre une intervention militaire en Syrie

La Russie a mis en garde dimanche les Etats-Unis contre une “intervention militaire pour des prétextes fabriqués” en Syrie qui pourrait “mener aux plus lourdes conséquences”, affirmant que l’armée syrienne n’a nullement eu recoursaux armes chimiques contre les terroristes de Jeich Islam à Douma, dans la Ghouta orientale.
“L’intox sur un recours par l’armée syrienne au chlore ou autres substances toxiques se poursuit”, a souligné le ministère.
“Nous devons une fois de plus prévenir qu’une intervention militaire pour des prétextes inventés et fabriqués en Syrie, où se trouvent des soldats russes à la demande du gouvernement légitime syrien, est absolument inacceptable et peut mener aux plus lourdes conséquences”, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le ministère a qualifié de “provocations” les accusations d’attaques chimiques des forces syriennes contre les rebelles islamistes à Douma, en phase d’être reprise par l’armée syrienne dans la Ghouta orientale.

“Le but de ces spéculations (…) est de couvrir les terroristes et l’opposition radicale rejetant une résolution politique” du conflit “tout en essayant de justifier un possible coup de force de l’extérieur”, ajoute ce communiqué, publié avant la réaction de Donald Trump selon qui Damas devra “payer le prix fort” pour cette “attaque chimique insensée”.
Auparavant, le général Iouri Evtouchenko, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, avait indiqué que Moscou “dément fermement” les accusations d’attaques chimiques à Douma.

“Nous sommes prêts, une fois que Douma sera libérée, à envoyer immédiatement des spécialistes russes en défense nucléaire, chimique et biologique pour recueillir les données qui confirmeront que ces assertions sont montées de toutes pièces”, a-t-il ajouté.

Les Casques Blancs, proches des islamistes, Jeish Al Islam, ainsi que l’opposition en exil ont accusé le régime d’avoir mené une attaque chimique samedi à Douma. 

A chaque fois que l’armée enregistre des succès militaires, elle est accusée d utilisation de l’arme chimique.

Lire aussi : LES REBELLES SYRIENS CIBLENT LES CIVILS À DAMAS : 38 MORTS ET 40 BLESSÉS

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email