-- -- -- / -- -- --
Monde

Moscou : Les congressistes US invitent l’Otan à racher les navires

Moscou : Les congressistes US invitent l’Otan à racher les navires

Huit membres du Congrès américain ont adressé une lettre au secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg invitant l’Alliance à racheter à la France les porte-hélicoptères de classe Mistral commandés par la Russie, a annoncé le site d’information EUobserver.

Selon les congressistes, une telle solution allégerait les pertes financières de Paris. Le 6 novembre, le premier ministre Manuel Valls a déclaré que la livraison de ces bâtiments de guerre à la Russie était pour le moment impossible. « Vous connaissez la position française.

Samedi les conditions ne sont pas réunies pour leur livraison à la Russie », a indiqué M.Valls quelques jours avant la date prévue pour la livraison du premier navire de classe Mistral à la Russie. Selon un représentant d’une structure russe chargée de la coopération technico-militaire, la France pourrait différer de trois mois la livraison du premier porte-hélicoptères à la Russie. Il a fait savoir que le contrat signé avec les autorités françaises prévoyait cette possibilité et que ce retard n’entraînerait aucune pénalité.

L’idée d’acheter ou de prendre à bail les bâtiments de projection et de commandement (BPC) construits en France pour la Russie avait déjà été suggérée par des congressistes américains à l’ex-secrétaire général de l’Otan Anders Fogh Rasmussen. Formulée fin mai, cette initiative n’a pas trouvé d’écho au sein de l’Alliance atlantique. L’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Otan, Lewis Douglas, a alors déclaré que l’Alliance n’avait pas intérêt à acheter ces BPC.

Cet avis est partagé par les experts persuadés que l’Alliance n’a pas besoin de ces bâtiments premièrement parce qu’elle n’a pas d’argent pour les exploiter et deuxièmement, parce qu’ils sont conçus pour accueillir des hélicoptères et des moyens de débarquement uniquement russes. Les médias ont antérieurement rapporté que la remise du premier bâtiment de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral à Moscou serait reportée de trois mois.

Un responsable russe chargé de la coopération militaire et technique a indiqué à RIA Novosti que Moscou n’avait reçu aucun avis sur le report, la suspension ou l’annulation du contrat russo-français. L’administration du président français François Hollande a annoncé le 3 septembre que les conditions pour la livraison du premier navire à la Russie n’étaient pas réunies compte tenu de la situation en Ukraine.

Le groupe français de construction navale DCNS et l’Agence russe d’exportation d’armements (Rosoboronexport) ont signé en 2011 un contrat de 1,2 milliard d’euros prévoyant la construction de deux BPC de classe Mistral pour la Marine russe. Le premier navire, le Vladivostok, doit être remis à la Russie en 2014 et le second navire, le Sébastopol, en 2015.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email