-- -- -- / -- -- --
Digital Space

Moscou fait plier Facebook et Twitter

Moscou fait plier Facebook et Twitter

La Russie a demandé aux entreprises américaines Facebook , Twitter et Google + de se conformer à la loi russe, qui exige que les données des utilisateurs russes soient stockées sur le territoire national. Moscou reproche aux deux réseaux sociaux américains de ne pas stocker les données des utilisateurs sur le territoire russe. Les données des utilisateurs des deux réseaux sont systématiquement transférées aux Etats-Unis. C’est alors que Moscou est passée à l’offensive contre les réseaux sociaux américains.
Le régulateur russe des médias Roskomnadzor a annoncé lundi 21janvier avoir lancé des procédures administratives contre Google+, Twitter et Facebook. Son directeur, Alexandre Jarov, a annoncé, lundi 21 janvier, avoir lancé des procédures administratives contre les réseaux sociaux américains, les accusant de ne pas se plier à la loi russe. Celle-ci exige que les données des utilisateurs russes soient stockées sur le territoire national.
« Les entreprises qui gèrent les réseaux sociaux Facebook et Twitter ont fourni des réponses formelles à nos demandes de confirmer la localisation des données personnelles des utilisateurs russes en Russie », a fait savoir M. Jarov. Mais ces réponses « ne contiennent pas de détails sur la mise en œuvre effective, actuelle ou future, de la législation », a-t-il ajouté. Si les deux entités refusent de se conformer à la législation russe « Nous espérons les amener à la responsabilité autrement une amende leur sera imposée », a indiqué, pour sa part, le porte-parole de Roskomnadzor, Vadim Ampelonski, à la chaîne de télévision publique Rossiya 24.
En 2016, les autorités russes avaient déjà ordonné le blocage du réseau social professionnel LinkedIn, qui avait refusé de se plier à la loi russe imposant le stockage des données des utilisateurs russes sur le territoire russe. LinkedIn est depuis inaccessible en Russie. En s’inscrivant auprès de Roscomnadzor, l’Autorité de régulation russe, en tant que fournisseurs de contenus, ces trois réseaux sociaux s’engageraient à accepter d’héberger les données personnelles de leurs utilisateurs en Russie.
A ce jour, un certain nombre d’entreprises internet Russes telles que Yandex, Mail.ru et VKontakte se sont déjà mises en règle vis-à-vis de leur administration. Et il sera désormais de même pour toute grande entreprise internet accessible depuis la Russie. Cette obligation n’est pas une surprise après le vote de la loi sur les Réseaux Sociaux en Mai dernier. Et elle va plus loin qu’on ne le croit. Car, cette loi concernant les réseaux sociaux s’adressent aussi aux blogueurs recevant plus de 3000 visiteurs par mois sur leurs blogs qui devront eux aussi s’enregistrer et se voir appliquer les mêmes restrictions que les télévisions et journaux Russes. Roscomnadzor, l’Autorité de régulation Russe aurait déjà publié une longue liste exhaustive de blogs et autres sites sites web qu’elle accuse de publier des contenus “incitant à des activités illégales”. Lesquels blogs devraient être immédiatement bloqués, sans autre forme d’appel. 
La Chine avait interdit l’accès depuis 2009 à Google, Facebook, Twitter, Youtube, Instagram et récemment Whatsapp, préférant lancer ses réseaux sociaux. Lors de la campagne electorale de l’eléction présidentielle aux Etats-Unis, les données de plus de 100 millions de comptes Facebook ont eté détournés  par l’entreprise d’analyse et d’influence “Cambridge Analytica” afin de faire basucler le vote en faveur de Donald Trump. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email