-- -- -- / -- -- --
Monde

Mort d’El Ouali : Abdelaziz demande une enquête internationale

Mort d’El Ouali : Abdelaziz  demande une enquête internationale

Le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Mohamed Abdelaziz, a appelé l’ONU à mener une autopsie médicale internationale impartiale sur la dépouille du défunt Hassana El Ouali pour élucider « les circonstances exactes de son assassinat « .

Le président Mohamed Abdelaziz a appelé l’ONU à accélérer « une autopsie médicale internationale impartiale sur la dépouille de Hassana El Ouali « , imputant au Maroc « l’entière responsabilité de sa mort « .

« Devant un tel développement dangereux, il devient impératif plus que jamais, de mettre en place un mécanisme onusien pour protéger les Droits de l’homme au Sahara occidental, face à l’intransigeance du gouvernement marocain qui entrave les efforts d’une solution pacifique « , a indiqué le président sahraoui dans un message avant-hier adressé à Ban ki-Moon, par l’Agence de presse sahraouie (SPS).

Le prisonnier politique sahraoui, membre de l’Association sahraouie contre la torture, Hassana El Ouali, est décédé samedi dernier à l’hôpital militaire de Dakhla, « en raison de négligence médicale et de torture ». Selon des témoins, le militant sahraoui des Droits de l’homme, Hassena El Ouali est mort après avoir été longuement torturé à la prison de Dakhla, dans les territoires occupés du Sahara occidental, par la police marocaine.

Par ailleurs, le président sahraoui a réitéré son appel à l’ONU quant à la nécessité de « prendre les mesures nécessaires y compris les pressions et les sanctions contre le gouvernement marocain, afin d’imposer une juste solution démocratique, qui garantit au peuple sahraoui ses droits légitimes et inaliénables à l’autodétermination et à l’indépendance ».
La mort d’El Ouali a suscité l’indignation des organisations de défense des droits de l’homme et les associations de soutien au peuple sahraoui.

Le Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS) a dénoncé cet « énième crime des forces marocaines occupantes du Sahara occidental qui, une fois de plus, donnent à la face du monde leur pleine mesure du non-respect des droits de l’homme « .

Pour le CNASPS « le royaume du Maroc manifeste, ainsi, son arrogance et son mépris quant aux condamnations multiples dont son administration occupante a été l’objet depuis des années de la part de toute la communauté internationale, des institutions, des gouvernements, des ONG et des sociétés civiles « .

Le Comité estime que le Maroc « continue de fouler aux pieds les nombreuses résolutions de l’ONU, qui reconnaissent au peuple sahraoui son plein droit à choisir librement son destin et à bénéficier d’un référendum d’autodétermination et ce, dans l’impunité la plus totale ».

Le CNASPS appelle la communauté internationale à condamner et demande à l’ONU l’organisation d’un référendum d’autodétermination pour le peuple sahraoui.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email