-- -- -- / -- -- --
Sports

Mort d’Ebossé: L’Algérie pourrait ne pas hériter de la CAN 2017

Mort d’Ebossé: L’Algérie pourrait ne pas hériter de la CAN 2017

Tout le monde sait que l’Algérie ambitionnait d’organiser la CAN 2019, mais nourrissait de grands espoirs d’hériter celle prévue en Libye en 2017, eu égard à la situation sécuritaire instable prévalant dans le pays. En effet, le pays voisin vient d’annoncer officiellement son désistement quant à l’organisation de la CAN 2017 auprès de l’instance présidée par Issa Hayatou.

Le secrétaire général de la CAF a dès lors informé les associations membres de l’ouverture des candidatures pour l’organisation de cette échéance. Une opportunité tant attendue par l’Algérie pour hériter de l’organisation de la CAN 2017 dans la mesure où, sur le plan infrastructurel, le ministère des Sports doit réceptionner plusieurs stades avant cette échéance.

Il semblerait que notre pays soit bien placé pour décrocher le sésame en vue d’accueillir l’évènement continental même si la concurrence sera rude. Outre les conditions exigées par l’instance suprême du football continental pour l’organisation de manifestations de grande envergure –hébergement, transport, terrains de réplique, production TV – le dernier Mondial au cours duquel les Fennecs ont fait sensation, pourrait être un atout en faveur de l’Algérie. Par ailleurs, l’Algérie n’a eu le privilège d’organiser cette manifestation qu’une seule fois, en 1990. Ceci pourrait donc peser dans la balance.

Le samedi 23 août : une date fatidique

La FAF misait beaucoup sur cette manifestation footballistique grandiose qu’est la coupe d’Afrique des nations. Cela aurait été une excellente occasion pour que l’Algérie décroche sa deuxième étoile continentale, mais ce qui s’est passé samedi dernier au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, lors du clasico JSK – USMA, va sûrement ternir l’image de l’Algérie. Ses chances de réceptionner cette manifestation seront minimes, la CAF ayant affiché ses intentions de discréditer l’Algérie nation de football ayant honoré le continent africain lors du Mondial 2014 – par le biais de certaines personnes malintentionnées au sein-même de cette instance.

Vu l’article publié sur le site de la CAF, il semblerait que certains responsables hostiles à l’Algérie veuillent faire main basse sur la Fédération algérienne de football en prononçant des sanctions draconiennes contre la JSK et en s’interposant à l’organisation par l’Algérie de la CAN 2017, et ce dans le cas où leurs doléances venaient à ne pas être exaucées.

Cependant, le président de la fédération, intègre, ne pliera pas sous la pression exercée par l’instance de Hayatou. Il convient de noter que plusieurs pays, dont l’Ethiopie, l’Egypte, le Congo et le Mali, veulent exploiter ce qui s’est passé au stade du 1er -Novembre pour discréditer l’Algérie. D’ailleurs, ces pays se sont dépêchés déposer leur candidature.

Ce qui laisse de croire que la concurrence sera très rude et que le dossier de l’Algérie, virtuellement désigné, sera affaibli par le tragique évènement survenu le samedi 23 août au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou et qui a coûté la vie au Camerounais Albert Ebossé.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email