Monoxyde de carbone : Gare aux appareils défectueux   – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Monoxyde de carbone : Gare aux appareils défectueux  

Monoxyde de carbone : Gare aux appareils défectueux  

Le nombre de décès provoqués par l’intoxication au monoxyde de carbone (CO) en Algérie est en train de prendre des proportions inquiétantes. Il a causé la mort de 28 personnes, rien que pour ce début de l’année 2023. Le phénomène est plus fréquent en cette période de froid. Un seul responsable : le chauffe-bain ou le chauffage. 

La chute des températures est toujours accompagnée par la mise en marche des chauffages pour résister au froid, qui se fait, la plupart du temps, au détriment du respect des normes de sécurité. La négligence, l’absence d’aération ou encore la commercialisation de chauffages à gaz ne répondant pas aux normes de sécurité requises sont les premières causes de centaines de décès chaque année en Algérie.

Chaque jour, une moyenne de quatre personnes trouve la mort suite à des appareils défectueux installés dans les maisons. Le monoxyde de carbone a fait 75 victimes en 2022, tandis que 3 617 personnes ont été sauvées. Tel est le bilan des fuites de gaz suivies d’explosions d’appareils de chauffage et de chauffe-bain défectueux durant l’année passée.

En ce début d’année, 28 personnes sont décédées dans les mêmes circonstances. Des décès dus aux appareils de mauvaise qualité, qui sont vendus dans les marchés locaux, et ce en l’absence de tout contrôle.

Bien que des campagnes de sensibilisation, organisées chaque année autour de ce fléau, soient importantes, celles-ci ne suffisent malheureusement pas à réduire le nombre de victimes. C’est pourquoi, en plus de ces campagnes, la lutte contre les appareils non conformes et l’obligation du respect des normes d’installation doivent être renforcées comme jamais.

Il faut reconnaître que les appareils défectueux ont inondé le marché algérien depuis des années. Pourtant, les services concernés, notamment le ministère du Commerce, connaissent les causes de cette tragédie. Chaque année, ce gaz toxique est, en effet, responsable d’une centaine de décès en Algérie, suite à des explosions ou autres fuites de gaz émanant d’appareils non conformes qui sont vendus dans le commerce.

Il s’agit des chauffe-bains et des chauffages, qui font l’objet de contrôle par les agents relevant du ministère du Commerce, lesquels effectuent uniquement des contrôles routiniers et périodiques, en vain. Le nombre de décès ne cesse d’augmenter au fil des années d’où l’urgence de mener des campagnes de saisie des appareils non conformes, et d’accompagner les opérations d’installation de ces appareils dans les habitations afin de veiller au respect des mesures de sécurité. L’installation de détecteurs de fuite de gaz doit aussi s’inscrire dans les pratiques courantes des citoyens afin de prévenir tout drame lié à ces appareils.

Invisible, inodore et non irritant, le monoxyde de carbone est indétectable. Des gestes simples contribuent pourtant à réduire les risques. Raison pour laquelle les campagnes de sensibilisation sont lancées par les différentes structures concernées.

Le ministère de la Santé, pour sa part, a mis en garde contre les dangers de ce gaz, qui s’inscrit dans le cadre d’une campagne de sensibilisation aux dangers de l’asphyxie par ce gaz dont les taux s’accentuent en cette période de basse température.

« Toxique et inodore, le monoxyde de carbone est le résultat d’une mauvaise combustion, quelle que soit le combustible (gaz butane, charbon, essence, gaz naturel, pétrole, fuel ou propane) », a précisé le ministère de la Santé, expliquant que la densité du monoxyde de carbone est similaire à celle de l’air, d’où sa propagation rapide dans l’espace.

« L’inhalation du CO permet à ce dernier de remplacer l’oxygène dans le sang et de s’adapter aux protéines transportant l’oxygène, ce qui pourrait entraîner la mort », selon le communiqué. En cas d’apparition de ces symptômes, il faut appeler immédiatement le SAMU, la Protection civile ou se rapprocher du centre de santé de proximité le plus proche.

En cas d’intoxication aiguë, le plus souvent, la victime présente d’abord des signes de malaise avec nausées, vertiges et maux de tête. Elle présente ensuite une grande faiblesse et des difficultés à se déplacer. Elle peut perdre connaissance et si les secours tardent à arriver, elle va sombrer dans le coma et mourir en moins d’une heure.

Il a souligné, notamment, l’importance de faire contrôler tous les ans les installations de chauffage et de production d’eau chaude par un professionnel qualifié (chaudière, chauffe-eau, chauffe-bain, cheminée…), d’aérer son logement quotidiennement pendant 10 minutes au moins et de ne jamais obstruer les aérations du logement.

Le ministère recommande également de « n’utiliser d’appareils mobiles de chauffage d’appoint que dans les pièces convenablement ventilées et par intermittence, ne jamais faire fonctionner un moteur de voiture dans un garage fermé, respecter les consignes d’utilisation des appareils de chauffage, et ne jamais utiliser d’appareils non destinés à l’usage de chauffage ».

Pour mettre fin à ces drames, des associations, à l’instar de l’Organisation algérienne de protection et d’orientation du consommateur (APOCE), ont interpellé les autorités pour obliger chaque foyer utilisant un chauffage à gaz à s’équiper d’un détecteur de monoxyde de carbone.

La question a aussi été, faut-il le rappeler, évoquée par les hautes autorités du pays. Le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire appelle les citoyens à plus de prudence et de vigilance pour arrêter la série de victimes causée par le tueur silencieux, le monoxyde de carbone.

Dans une publication sur sa page officielle Facebook et sur son compte Twitter, le ministère insiste sur « la nécessité de vérifier les équipements de chauffage et les chauffe-eau, de s’assurer que les pièces sont ventilées et de diffuser la sensibilisation avec le partage des consignes de sécurité.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email