-- -- -- / -- -- --
Sports

Mondial du handball  : Un autre échec du sept algérien

Mondial du handball  : Un autre échec du sept algérien

Le sept national algérien a essuyé, mardi à la salle Spodek à Katowice (Pologne) un nouvel échec, le 3e en autant de sorties lors de la dernière étape d’un groupe E qui s’est avéré finalement et comme en le craignait, trop grand pour nos représentants. Cette fois encore, et après la Serbie et le Qatar, la bande à Gharbi, c’est le moins que l’on puisse dire, n’a pas pesé lourd face à la machine allemande qui a joué en roue libre. Défaite sans appel sur le score de 21 à 37 (mi-temps : 9-16).  

Les Verts ont-ils, encore une fois, déçu les attentes ? Beaucoup vous diront, notamment ceux qui suivent de près la vie de l’EN et plus encore l’instabilité chronique de la fédération en charge de la gestion de la discipline, qu’à l’impossible, encore moins le miracle tant l’adversité était bien au-dessus de leurs capacités dans un tournoi où on ne prête qu’aux meilleurs, Gharbi et son équipe n’étaient pas tenus.

Une sélection qui s’est battue avec ses armes, son courage et le talent insoupçonné de ses joueurs. Un esprit de solidarité (on le leur concède) qu’on a pu apprécier face à des ténors (la Serbie et l’Allemagne et même le Qatar en progrès constants et aux moyens autrement plus conséquents), à l’image des trois copies rendues.  Où ils ont été tout sauf ridicules malgré la lourdeur des scores.

Dans nos différents papiers de présentation et commentaires d’après-match, on soulignait à raison, sans trop les accabler, l’impossible mission qui attendait Ghodbane et ses camarades qui savaient, au départ d’Alger, que l’espoir était mince, nul même, de se frayer un chemin pour la gloire face aux terreurs mondiales qui ont fait le déplacement de la Pologne et de la Suède, les co-organisateurs de ce Mondial où les favoris ont affiché d’entrée leurs ambitions, marqué leur territoire.

Lors des trois sorties inscrites au programme du tour préliminaire, les observateurs ont pu apprécier la qualité d’un effectif auquel manquait ces signes perceptibles d’une préparation aboutie. Des prestations relativement de bon niveau d’ensemble. Notamment dans tous les premiers half avant l’écroulement dans les seconds. Comme à l’occasion d’un duel paraissant déséquilibrée devant l’ogre allemand où l’écart au score (pas des valeurs, une question à poser) prenait des proportions plus en rapport avec les forces en présence.

Les Fennecs, qui avaient des choses à se prouver pour faire bouger cette injouable sélection allemande et passer sans trop de casse ce dernier test, concèdent une défaite (21-37, mi-temps 9-16) logique. En copie conforme aux deux précédents, en terme d’évolution du score. Beaucoup à redire sur une participation peut-être (ou si on le veut bien du côté du nouveau Bureau fédéral de la FAHB qui devrait passer au plus vite à la refonte de la petite balle chez nous) décevante au chapitre résultats techniques mais à enseignements. 

A signaler que la sélection algérienne, versée en Coupe du président de l’IHF (matches du classement, 25e-32e places), est toujours concernée par le Mondial avec au menu un groupe 2 à fort parfum maghrébin (Tunisie- Algérie- Maroc et donc deux derbys pour les Verts), en plus de la Macédoine du Nord. On suivra avec attention cette explication prévue lundi 23 janvier devant les Aigles de Carthage qui ont également beaucoup déçu.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email