-- -- -- / -- -- --
Sports

Mondial 2018 : Les Verts sombrent dans la médiocrité…. Basta !

Mondial 2018 : Les Verts sombrent dans  la médiocrité…. Basta !

Et vogue la galère pour nos Fennecs de mal en pis et officiellement out pour le Mondial 2018 en Russie. Triste constat pour le football algérien en total déclin par la faute de certains se croyant les messis de la discipline après le départ de Raouraoua et ses pairs.

Une fois encore, les Verts, ont déçu, et le moins que l’on puisse dire c’est que l’avenir du sport roi en Algérie est très compromis. Pas du tout de quoi pavoiser.

Mardi soir, l’Algérie entière a sombré de nouveau dans une profonde désillusion alors que tout le monde s’attendait à un sursaut d’orgueil pour sauver au moins l’honneur dans une poule où un seul point a été récolté après quatre matchs joués.

Du jamais-vu pour la sélection nationale algérienne de foot ball. L’heure est grave et dans changements radicaux s’imposent désormais ….messieurs de la FAF.

Ceux qui croyaient que les poulains du sélectionneur (!!!) Lucas Elcaraz allaient au moins réagir pour sauver l’honneur ont déchanté et ne reconnaissent plus leur sélection nationale, qui va de mal en pis. El-Khedra est enfin tombée à domicile après 123 matchs …

Quel gâchis, et le cauchemar continue depuis le départ de celui sur qui tout le monde s’est mis à tirer. Les faits sont là, avec ou sans Raouraoua, le football algérien a besoin d’une thérapie de choc pour relever la tête et retrouver toue sa notoriété.

Autre temps, autres mœurs… El-Khedra, à force de nager en eaux troubles, a fini par se noyer là où il, 29 ans elle avait signé son plus beau succès qui lui avait permis de composter pour la première fois de l’histoire, son premier billet pour le plus grand rendez-vous foot-balistique de la planète aux dépens d’un géant du football continental, le Nigeria.

L’histoire retiendra quand même de ce mardi que la sélection nationale actuelle ne mérite pas un tel public qui, malgré l’élimination de son EN pour le prochain Mondial consommée d’avance , a tenu à être présent, et en force svp. 

Du jamais-vu, encore une fois. Un match à guichets fermés pour une sélection en total déclin et décevante sur toute la ligne lors de ses trois matchs précédents. En effet, et contre toute attente, le public constantinois en particulier et le public algérien en général a répondu présent pour soutenir son équipe malgré le rêve russe brisé à Lusaka trois jours auparavant. Encore une fois, le sélectionneur national a montré ses limites de coacher un tel groupe, pourtant aux qualités connues. 

Certes, les camarades de Bensebaini ont montré plutôt un meilleur visage par rapport à la prestation du match aller face à la Zambie, mais le résultat, en fin de course, est aussi catastrophique.

Bons derniers de la poule B avec un seul petit point, les Verts sont, cette fois-ci, bel et bien éliminés. Le Cameroun, vainqueur de la dernière coupe d’Afrique des nations ,sera absent lui aussi du Mondial russe. La prochaine sortie du onze national, la 5e et avant-dernière de cette campagne de qualification, aura lieu à l’extérieur.

Les Fennecs se déplaceront le 5 octobre prochain à Yaoundé pour donner la réplique à leurs homologues camerounais dans un match gala, du moment que les deux nations se sont plus concernés par le rendez-vous planétaire. La partie ne jouera à 17 h (heure algérienne) au stade Ahmadou-Ahidjo.

Mais d’ici là, espérons que beaucoup de choses se soient produites mais dans le sens que tout le monde souhaiterait voir se réaliser, à savoir mettre fin aux fonctions de cet entraîneur et daigner sérieusement, cette fois, ramener un entraîneur de renom et commencer à travailler sur le long terme, sans se soucier des deux prochains résultats face au Cameroun à Yaoundé et en Nigeria à domicile.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email