Moncef Guita expose « Évanescence » à la galerie Ezzou'Art: Une immersion dans les reflets de l'Algérie – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Culture

Moncef Guita expose « Évanescence » à la galerie Ezzou’Art: Une immersion dans les reflets de l’Algérie

Moncef Guita expose « Évanescence » à la galerie Ezzou’Art: Une immersion dans les reflets de l’Algérie
Moncef Guita

L’artiste peintre Moncef Guita présente du 20 mai au 8 juin sa dernière collection de peinture intitulée « Évanescence » à la galerie Ezzou’Art d’Alger. Cette exposition personnelle, fruit de trois années de travail, suscite l’émerveillement du public par la beauté des couleurs qui s’inspire du riche patrimoine culturel algérien. Les 21 tableaux exposés sur les quatre murs de la galerie transportent les visiteurs dans un voyage artistique captivant.

Le choix du thème « Évanescence » peut sembler rock’n’roll, mais la profondeur des peintures laisse le public ébloui devant les reflets de l’Algérie millénaire. Moncef Guita confie au Jeune Indépendant, avant-hier, à l’occasion du vernissage de cette exposition : « Évanescence veut dire disparaître et réapparaître. Il fait référence à mon retour, après une longue absence. Ma dernière expo date de 2021, aujourd’hui je réapparais avec ces œuvres personnelles, qui englobe un travail de trois ans ».

La vie, la femme, la nature et les signes amazighs sont les thèmes les plus pertinents explorés par l’artiste dans sa collection. Selon lui, ces signes font partie du patrimoine algérien et nous rappellent que l’Algérie est ancienne de plusieurs milliers d’années. « Même nos ancêtres étaient des artistes, comme le prouvent les premiers dessins rupestres du Tassili, les premiers du genre dans le monde » affirme l’artiste

Les tableaux de Moncef Guita sont uniques, mêlant l’abstrait à d’autres techniques artistiques, à l’exemple de la peinture à l’huile mélangée à des éléments naturels. L’artiste explique sa démarche : « Je ne veux pas faire de l’abstrait à 100 %. J’introduis des motifs qui peuvent intéresser le visiteur, l’intriguer et le pousser à se poser des questions sur la signification du tableau. Je lui offre une clé de lecture ».

L’utilisation des couleurs est également un aspect essentiel de l’art de Moncef Guita. Il ne se contente pas d’utiliser les couleurs directement issues des tubes de peinture, mais crée de nouvelles nuances en les mélangeant. Il révèle : « Je n’aime pas utiliser les couleurs crues car elles sont trop fortes. Je préfère les casser en les mélangeant entre elles. » Dans certains de ses tableaux, l’artiste utilise des couleurs naturelles telles que la terre de Bouchaoui pour exprimer le marron, ainsi que la couleur de la betterave, du charbon et de l’olive sauvage.

Quand la biologie et l’art donnent naissance à la beauté !

Moncef Guita, né en 1945 à Annaba, est un artiste peintre, sculpteur et poète. Titulaire d’un doctorat en biologie cellulaire, il a exercé en tant que professeur, inspecteur général et cadre supérieur au ministère de l’Éducation nationale. Depuis trente ans, il consacre son temps libre à ses deux passions : la peinture et la poésie. Selon lui, ces différentes formes d’art s’enrichissent mutuellement, et la peinture trouve son inspiration dans d’autres domaines de l’esprit.

Derrière sa peinture, on trouve une grande sensibilité, ainsi qu’une préoccupation culturelle et historique. Moncef Guita explore également la nature avec un regard curieux, scrutant les moindres détails et les structures intimes des êtres vivants et des éléments minéraux. En tant que biologiste de formation, son intérêt pour le microscopique l’a conduit à étudier les cellules, les microbes et les virus, mais aussi à apprécier la beauté des fibres d’une feuille, des glyphes d’une roche et de la mousse elle-même.

Son œuvre s’inscrit dans une démarche artistique moderne en constante évolution. Moncef Guita reconnaît et revendique d’être influencé « durant des années par l’artiste Issiakhem. On peut par moment trouver quelque parenté avec tel ou tel artiste, en l’occurrence Abdallah Benanteur, un artiste immense qui, malheureusement est méconnu dans son propre pays » a-t-il avoué.

A travers sa nouvelle exposition « Évanescence », Moncef Guita invite les visiteurs à plonger dans les reflets de l’héritage millénaire de l’Algérie, à découvrir sa vision unique de la vie, de la femme, de la nature et des symboles amazighs. Ses tableaux captivants, mélangeant abstrait et motifs suggestifs, ainsi que ses couleurs subtilement mélangées, présentent la profondeur et la beauté de son art. C’est une occasion rare de contempler et d’apprécier la richesse artistique d’un artiste qui célèbre fièrement ses racines et son patrimoine.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email