-- -- -- / -- -- --
Nationale

Mohamed Aïssa : L’Algérie a vaincu le terrorisme et œuvre à prévenir l’extrémisme

Mohamed Aïssa : L’Algérie a vaincu le terrorisme et œuvre à prévenir l’extrémisme

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a affirmé que l’Algérie a vaincu le terrorisme et qu’actuellement le pays est au stade de prévention contre l’extrémisme et la radicalisation.

Dans son allocution d’ouverture prononcée lundi à l’occasion de l’ouverture du 6e colloque international « Okba Ibn Nafi » à la salle de conférence du centre culturel de la commune de Biskra, le ministre a déclaré que « l’institution religieuse, grâce aux mosquées, aux imams et en se référant à l’islam véritable et aux héros qui ont introduit l’islam en Algérie, a réussi à faire barrage à l’extrémisme et à la radicalisation. « L’institution religieuse a insisté pour diffuser l’esprit patriotique concrétisé par la glorieuse révolution libératrice et lors des phases difficiles que le pays a traversée », a-t-il ajouté.

Le ministre a souligné le lien existant entre l’islam et la patrie sur lequel l’institution religieuse a insisté pour diffuser l’esprit patriotique concrétisé par la glorieuse Révolution libératrice et lors des phases difficiles que le pays a traversé ». 

Mohamed Aïssa est revenu sur la menace des mouvements sectaires en affirmant que la lutte contre la pensée sectaire se fait à travers l’immunisation de la société contre ces idées et ces pratiques étrangères à notre religion. Il a souligné dans ce sens que les Algériens se basent sur la référence propre à l’institution religieuse nationale qui puise sa force de l’école mohammadienne.

« L’institution religieuse, par sa nature, amène la personne à servir sa religion et sa patrie », a-t-il estimé en considérant que « toute action qui vient démolir de pareils efforts doit mettre en alerte l’élite intellectuelle, les imams des mosquées, les cheikhs des zaouïas et les médias ».

Le programme de ce colloque de trois jours prévoit la présentation de 50 communications sur « l’institution religieuse et la personnalité nationale », a indiqué le directeur de wilaya des affaires religieuses, Toufik Loucif, qui a souligné que des chercheurs et des universitaires de différentes régions du pays ainsi que du Soudan, du Tchad, du Mali, du Niger et du Burundi animeront les travaux de cette rencontre scientifique.

Placée sous le slogan « Vers une vision historique et civilisationnelle », la rencontre a pour axe fondamental le rôle de l’institution religieuse dans la formation de la personnalité nationale dans la perspective de préservation de la sécurité intellectuelle, a-t-on précisé.

Selon la même source, tous les moyens ont été mis en place pour assurer la bonne organisation de ce colloque, tenu traditionnellement dans la ville de Sidi Okba située à 18 km à l’est de Biskra. Le ministre devra également inspecter à Biskra plusieurs infrastructures relevant de son département.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email