-- -- -- / -- -- --
Sports

MOB 3 – Ashanti Gold 1 (0-1)

MOB 3 – Ashanti Gold 1 (0-1)

Des Crabes comme on les aime

Ils l’ont fait et le moins que l’on puisse leur dire c’est « Bravo les Crabes » le MO Béjaïa a en effet été l’auteur, dimanche soir, d’une qualification historique arrachée haut la main, pour les 16es de finale de la CAF Champions League aux dépens de l’Ashanti Gold du Ghana, et ce sur un score de 3 buts à 1, pour le compte du match retour du tour préliminaire.

Et pourtant, la situation peu reluisante qui prévaut ces derniers temps dans les rangs des Vert et Noir de la Soummam ne prêtait guère à l’optimisme, surtout après la défaite en championnat contre le leader usmiste et l’amère élimination en coupe d’Algérie face au NAHD, sur la pelouse de l’Unité Africaine. Partis dimanche soir devant un public record pour refaire leur retard après le but concédé au match aller, les poulains du coach Abdelkader Amrani ont fait un comme tout le monde l’espérait. C’est tout à leur honneur et à celui du football national en général. Affichant une solidarité sans faille et décidés à forcer le destin pour prolonger leur aventure dans ce challenge qui passionne toute la vallée de la Soummam, les Béjaouis ont réussi à renverser la vapeur en leur faveur et montrer ce dont ils sont capables, au grand bonheur de leur public avec lequel la confiance s’est de nouveau instaurée. C’est donc dans une ambiance des grands jours, malgré les conditions climatiques qui sévissent que les camarades Zerdab ont fait le travail devant un adversaire qui a pourtant tout fait pour leur barrer la route dans cette compétition continentale. Les Crabes, toutes pinces dehors, ont renoué pour l’occasion avec la victoire et c’est tant mieux pour toute la famille des Vert et Noir après une série de contre-performances.

Un succès qui va sans nul doute redonner du tonus à NDOY et à Hamzaoui pour la suite du championnat et pour ce prochain match de Ligue des champions contre une autre grosse pointure du football africain et maghrébin, le Club Africain. Un grand derby de l’Afrique du Nord qui fait déjà parler de lui. Les Béjaouis, dos au mur, ont heureusement pris le bon bout du match en réussissant à trouver la marque dès la 10e minute sur un providentiel but de Tijani contre son camp (csc), qui a trompé son propre gardien de but suite à un centre de N’Doye. Une tournure des événements qui a fait sortir les Ghanéens de leur coquille. Une stratégie qui a été payante puisque celle-ci leur a permis de remettre les pendules à l’heure avant la pause (39’) par Osei, non sans plonger le stade dans un silence profond et réinstaller le doute dans le camp des Béjaouis. Mais c’était compter sans la rage de vaincre des Crabes, sévèrement sermonnés par leur coach pendant la mi-temps et qui ont par la suite foulé la pelouse du stade avec plus de détermination et de mobilité en rélisant des attaques incessantes.

La pression exercée sur l’adversaire a porté ses fruits à la 58e minute sur un but libérateur de Khadir. Réconfortés par cette réalisation, les Vert et Noir, dans l’obligation d’inscrire un troisième but pour se qualifier, ont poussé sur le champignon. Et ce qui devait arriver arriva jusqu’ à donner le tournis aux Ghanéens. Une occasion dont profita le centre-avant Okacha Hamzaoui pour placer une tête victorieuse qui n’a laissé aucune chance au portier adverse (61’) et a mis le feu dans les gradins. Les Ghanéens ont jeté toutes leurs forces pour revenir au score mais en vain. Les Vert et Noir tenaient à poursuivre leur aventure africaine, et on peut dire que c’est amplement mérité.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email