-- -- -- / -- -- --
Nationale

Mme Scholte : «Il faut mettre fin aux violations arbitraires contre des civils sahraouis»

Mme Scholte : «Il faut mettre fin aux violations arbitraires contre des civils sahraouis»

Un appel urgent a été lancé hier par l’organisation américaine US-Western Sahara Foundation à toute la communauté internationale, afin de forcer l’occupant marocain à respecter les droits de l’homme des citoyens sahraouis en particulier des militants politiques dans les territoires occupés du Sahara occidental.

« La communauté internationale doit intervenir en urgence pour mettre fin auxviolations arbitraires contre des civils sahraouis sans défense dans les territoires occupés du Sahara occidental », a indiqué la présidente de la fondation, Suzanne Scholte, hier dans un communiqué repris par l’agence de presse sahraouie (SPS).
En outre, la Fondation a appelé le Conseil de sécurité des Nations unies à élargir la mission de la MINURSO à la surveillance et au rapport des violations incessantes des droits de l’homme au Sahara occidental.
Elle regrette la poursuite par les autorités marocaines d’actes de violence contre les civils sahraouis, y compris l’assassinat et la torture.

« L’ONU et la communauté internationale doivent agir d’urgence pour mettre fin à la violence injustifiée contre des civils sans défense et promouvoir le respect de la liberté de réunion, de mouvement et d’expression dans les territoires occupés du Sahara occidental par le Maroc », a déclaré Mme Scholte.
Elle a également exhorté le Maroc à lever l’état de siège imposé au Sahara occidental afin de permettre l’accès à ce territoire des observateurs indépendants et des journalistes qui veulent s’y rendre.

Par ailleurs, la même source précise que Mme Scholte a présenté « ses condoléances au peuple sahraoui » suite à la mort tragique du prisonnier politique sahraoui et défenseur des droits de l’homme, Hassena Elouali. Et d’ajout que sa mort « est un autre chapitre des souffrances qu’endure le peuple sahraoui sous l’occupation marocaine depuis plus de quarante ans ».

L’ONG a indiqué de plus que « l’enterrement de Hassena par les autorités marocaines en l’absence de sa famille est une tentative de dissimuler les circonstances réelles du décès tragique d’un homme, simplement en raison de son travail de défense pour le droit du peuple sahraoui à la liberté et à l’indépendance ». L’US-Western Sahara Fondation a exprimé son soutien à la famille de Hassena dans sa demande pour « une enquête juste et indépendante » sur les incidents qui ont conduit à sa mort ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email