-- -- -- / -- -- --
Nationale

Mise en garde de Talai contre les mauvais transporteurs

Mise en garde de Talai contre les mauvais transporteurs

L’état des lieux du secteur des transports publics est de plus en plus alarmant. Le ministre n’a pas caché sa colère quant aux dépassements des propriétaires de bus, dont l’état présente une menace imminente pour les usagers.

En visite dans les locaux de l’Entreprise du transport urbain de Sétif (ETUS), le ministre a donné des instructions fermes au directeur des transports de la wilaya de procéder aux retrait immédiat des agréments détenus par les transporteurs publics. Le ministre à déclaré que « cette mesure vise à protéger la vie des citoyens car nombre de moyens de transport public sont dans un état de dégradation totale et présentent un grand danger pour la vie des usagers ».

Le ministre a par ailleurs insisté sur le contrôle des moyens de transport, notamment les bus, affirmant que ces derniers sont « complètement détériorés ».

Par ailleurs il a rassuré quant à son soutien par accompagnement bancaire les personnes qui souhaitent améliorer les conditions de transport public. Lors de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Sétif, Boudjemâa Talai, a estimé que « le transport figure parmi les priorités de l’état et l’ensemble des projets en cours seront réalisés dans les délais ».

Il a rappelé a cet effet l’engagement de l’Etat à améliorer les conditions de vie des citoyens à travers l’amélioration des conditions de transport. Justement concernant les chantiers de réalisation du tramway de la ville de Sétif et le dédoublement de la voie ferroviaire, le ministre des Transports, Boudjema Talai, a appelé, encore une fois, les différents responsables chargés du suivi des projets « au respect des délais de réalisation. Le ministre souhaite répondre aux besoins de la population algérienne en matière de transports urbain et suburbain.

Les multiples projets lancés à Sétif permettront, dans un proche avenir, de donner une dynamique au développement socio-économique de la région. Le tramway tant attendu par les citoyens de Sétif va enfin voir le jour avant la fin de décembre 2017 et son exploitation est prévue , selon le ministre, en janvier 2018.

Les responsables en charge du projet ont affirmé que « le délai est respecté et le taux d’avancement des travaux est de plus de
20 %». M. Talai avait auparavant emprunté le train pour rejoindre la commune de Ras El-Ma, où il a inspecté les travaux de réalisation du dédoublement de la voie ferrée entre Sétif et El-Gourzi, dans la wilaya de Constantine, sur 118 km, et dont les travaux ont atteint un taux d’avancement de 80 % cent. Le ministre a noté avec beaucoup d’intérêt, que « le secteur des transports, notamment le segment du transport ferroviaire, est appelé à contribuer au développement de l’économie nationale à travers des interconnexions vers les différents ports algériens ».

C’est à partir de la wilaya de Sétif que le ministre a expliqué à nouveau que « les projets de réalisation des voies ferroviaires doivent impérativement êtres interconnectées aux ports et aux pôles industriels ».

A ce propos, Boudjemâa Talai a pris la parole, à l’issue d’un exposé sur les perspectives de développement du chemin de fer, pour expliquer à l’assistance la nécessité de relier par voie ferrée les 42 nouveaux pôles industriels en réalisation dans les différentes régions du pays.

Le ministre a rappelé la nécessité de connecter à la cimenterie d’Aïn El-Kebira (Sétif), au port Djendjen (Jijel) et à la cimenterie d’Aïn Touta (Batna) les deux nouvelles lignes ferroviaires qui vont relier les wilayas de Jijel et Sétif, sur 130 km, et celles de Batna et Sétif, également sur 130 km.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email