Mise en garde de la BM: Se dirige-t-on vers un choc pétrolier ? - Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Energies

Mise en garde de la BM: Se dirige-t-on vers un choc pétrolier ?

Mise en garde de la BM: Se dirige-t-on vers un choc pétrolier ?

Le conflit au Moyen-Orient peut entraîner un choc sur les matières premières. En plus du pétrole qui devrait enregistrer un record en dépassant les 150 dollars le baril, les produits agricoles pourraient connaître une hausse significative de prix.

C’est la Banque mondiale (BM) qui a mis en garde, ce lundi 30 octobre,  dans un rapport consacré aux répercussions de la guerre que mène Israël contre la Palestine, sur les répercussions de ce conflit au Moyen-Orient sur le prix des matières premières. Un choc de prix sur les matières premières, principalement le pétrole, est prédit par l’Organisation mondiale, qui a mis en avant l’augmentation du prix du pétrole de 6% depuis le début du conflit. Le risque de le voir le conflit s’étendre plus largement dans la région pourrait entraîner une hausse encore plus sensible des prix, tant du pétrole que des produits agricoles, a averti la Banque mondiale.

« Le conflit au Proche-Orient vient s’ajouter au plus gros choc sur le marché des matières premières depuis les années 70 provoqué par l’invasion russe de l’Ukraine », a rappelé le chef-économiste de l’institution, Indermit Gill, cité dans le communiqué.

« Les décideurs politiques doivent être vigilants. Si le conflit devait gagner en intensité, l’économie mondiale devrait faire face à un double choc énergétique pour la première fois depuis des décennies », a-t-il prévenu.

La BM estime que l’impact dépendra grandement de ses effets sur les exportations de pétroles dans le monde.

Dans le cas d’un impact limité, le prix du pétrole pourrait monter de 3% à 13%, pour atteindre entre 93 et 102 dollars, alors que dans le scénario médian le pétrole atteint une fourchette comprise entre 109 et 121 dollars, a-t-on expliqué. L’on prévoit aussi « le scénario du pire » où le pétrole atteindra des sommets, entre 140 et 157 dollars, soit potentiellement supérieur au record absolu de 147,50 dollars, observé en 2008.

Les inquiétudes de la BM sur les conséquences de cette guerre sur le développement économiques ont été déjà exprimées par le président de l’Institution internationale, lequel a indiqué que « la guerre risque d’avoir un grave impact sur le développement économique », à l’ouverture du Forum sur l’investissement, la semaine passée, en Arabie Saoudite. « Je pense que nous nous trouvons à un moment très dangereux », a-t-il signalé.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email