-- -- -- / -- -- --
Nationale

Miracle salarial au complexe sidérurgique d’El-Hadjar

Miracle salarial au complexe sidérurgique d’El-Hadjar

Le plan d’investissement mis en place par le gouvernement concernant le complexe sidérurgique d’El-Hadjar semble réussir, à en croire le syndicat d’entreprise de Sider El-Hadjar, réuni ce dimanche en assemblée générale. Cette bonne nouvelle, on l’apprend même de Nourredine Amouri, secrétaire général du syndicat d’entreprise de Sider El-Hadjar. « C’est une bonne nouvelle, dira M. Amouri, aujourd’hui le complexe sidérurgique d’El-Hadjar est sauvé de la banqueroute. On est arrivé à une production de 2 800 tonnes/jour (…) et ce n’est qu’un début par rapport à la gestion d’ArcelorMittal durant ces dernières années, où le complexe sidérurgique ne produisait plus rien. Pis encore, l’ancien gérant avait transformé notre usine en un simple comptoir commercial pour des produits importés, sinon ses propres produits achetés à travers ses multiples usines installées de par le monde ».

Devant près de 2 500 sidérurgistes venus participer à cette assemblée générale convoquée à l’occasion de la commémoration de la journée du 24 février, double anniversaire de la création de l’UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures, le numéro 1 du syndicat d’entreprise de Sider El-Hadjar surprendra en leur annonçant des augmentations salariales selon leurs espérances. « Oui, dira Nourredine Amouri, nous sommes en négociation avec la direction générale de Sider El-Hadjar autour d’une plateforme de revendications et elle concerne, entre autres, les augmentations salariales. » Et d’ajouter : « Cette fois-ci, ce n’est pas le syndicat qui demandera des augmentations salariales, dites ce que vous voulez et la direction générale acceptera ». Sous un tonnerre d’applaudissements, Nourredine Amouri ajoutera encore : « Plus jamais des salaires à 30 000 dinars et nous savons que plusieurs d’entre vous ont honte de montrer leurs fiches de paye ». Le leader du syndicat d’entreprise de Sider El-Hadjar expliquera aux travailleurs que ces encouragements financiers « ne sont pas un cadeau mais un mérite pour votre courage d’avoir osé, avec honneur, faire redémarrer la production de l’acier ». Et de promettre que « d’ici au moins deux années vos fiches de paie seront un exemple pour tout le monde industriel ».

Nourredine Lamouri a indiqué que même si le complexe sidérurgique d’El-Hadjar n’est pas bénéficiaire pour le moment, « il le sera en 2021 avec un fonctionnement à 100% et une production d’acier qui dépassera les 3 millions de tonnes /an ». Auparavant, le syndicat et les travailleurs ont rendu hommage au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour avoir sauvé le complexe sidérurgique d’El-Hadjar qui était menacé d’une disparition certaine. Un autre hommage a été rendu aussi à Sidi-Saïd, patron de la centrale syndicale, « pour avoir défendu le fleuron de l’industrie algérienne »

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email