-- -- -- / -- -- --
Nationale

Ministres arabes de l’Intérieur : Vers un contrôle renforcé des frontières

Ministres arabes de l’Intérieur : Vers un contrôle renforcé des frontières

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh qui conduit une délégation algérienne aux travaux de la 36ème session du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur (CMAI) à Tunis, a mis l’accent sur “l’impératif de renforcer le contrôle des passages frontaliers, sécuriser les passeports et intensifier la coopération et la coordination entre les services spécialisés.

Dans son allocution au nom du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, lors des travaux de cette session, Louh a souligné la nécessité de suivre des mesures d’orientation visant la prise en charge des jeunes fourvoyés et la relance du développement économique, affirmant “la disponibilité de l’Algérie à partager son expérience en matière de réconciliation nationale qui a permis de tourner une page sombre et de jeter les bases d’une nouvelle étape fondée sur la concorde et la tolérance.

Cette approche a été consacrée, a-t-il dit, par l’Assemblée générale (AG) de l’Organisation des Nations unies (ONU) en vertu de sa résolution n 130/72 relatif à la journée mondiale du vivre ensemble en paix, célébrée le 16 mai de chaque année, à l’initiative de l’Algérie.

“Le rétablissement de la paix et de la sécurité dans le monde, notamment dans la région du Sahel, est une démarche que l’Algérie a longtemps œuvré à concrétiser grâce aux orientations éclairées du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, tout en faisant prévaloir le dialogue et en unifiant les rangs”, a fait savoir Louh, soulignant que cette approche “a été adoptée par l’Algérie à travers son rôle de médiateur dans nombre de crises ayant touché cette région”.

Aussi, le ministre a mis en garde contre “l’utilisation dangereuse des nouvelles techniques, à leur tête le réseau Internet par les groupes terroristes comme moyen de propagation de leurs idées extrémistes”, mettant l’accent sur “l’impératif de poursuivre les efforts afin de contrecarrer toute menace cybernétique et chercher le meilleur moyen pour endiguer ce phénomène”.

Par ailleurs, les ministres arabes de l’Intérieur ont appelé à redoubler d’efforts face à la menace terroriste et ont adopté une feuille de route portant sur une huitième phase pour la stratégie arabe de lutte contre ce phénomène.

Selon la déclaration finale du Conseil, les ministres arabes ont également adopté, au cours de cette session de deux jours, un plan pour une neuvième phase de la stratégie arabe de lutte contre l’usage illicite de stupéfiants et de substances psychotropes, ainsi qu’un plan pour la cinquième phase de la stratégie de défense civile arabe (protection civile).

Les travaux de la 36e session du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur ont été lancés dimanche à Tunis avec la participation de délégations arabes de haut niveau en matière de sécurité, ainsi que des représentants de la Ligue des Etats arabes, de l’Union du Maghreb arabe, du Conseil de coopération du Golfe et d’Interpol.

Des représentants de l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol), de l’Organisation internationale de la protection civile, de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime outre le projet CT Mena (contre le terrorisme dans la région du Moyen-Orient et Afrique du nord) ont pris part aux travaux de cette conférence.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email