-- -- -- / -- -- --
Nationale

Mihoubi promet «une nouvelle Algérie moderne»

Mihoubi promet «une nouvelle Algérie moderne»

Alors que la course électorale tire à sa fin, le candidat à la présidentielle du 12 décembre Azzedine Mihoubi a choisi la wilaya d’Alger pour tenter de convaincre les électeurs de son programme et d’être nombreux à se diriger aux urnes et glisser le bon bulletin.

Mihoubi s’est vu donc offrir un bain de foule lors d’un meeting populaire tenu ce mercredi à la coupole du complexe sportif Mohamed-Boudiaf à Alger, où des foules venues de plusieurs wilayas ont été conduites à cet espace aménagé avec soin pour les accueillir. Décor planté, les organisateurs de ce meeting ont visiblement consenti des efforts colossaux dans l’organisation pour pouvoir drainer toutes ces foules. A en croire les enseignes arborées dans la grande salle, les représentants de plusieurs wilayas ont assisté à cette rencontre de proximité sous les optiques des caméras des médias fortement présents à couvrir l’évènement, y compris certains médias étrangers. Depuis quelques temps, les regards des observateurs sont braqués sur le candidat Mihoubi, qui semble avoir engrangé de nombreux points par rapport à ses rivaux durant cette campagne qui n’a pas fini de livrer ses secrets.

Aussi, c’est dans une ambiance effervescente que le candidat à la magistrature suprême a été reçu. En effet, bousculades et escarmouches entre ses partisans se sont entremêlées aux sons stridents du chant, dont les paroles sont l’œuvre de l’ancien ministre de la Culture. Après presque deux heures de retard, le candidat est sur scène. Il s’efforce face au public de véhiculer l’image d’un présidentiable. Ayant pour slogan de campagne électorale « Je m’engage », Mihoubi promet de placer la jeunesse et la femme au cœur de toute politique de développement, s’il était élu président. Soulignant la nécessité du décollage de la machine économie en encourageant, dit-il, les vrais investisseurs créateurs de richesses et éliminant les obstacles bureaucratiques, il promet d’assainir le climat des affaires. « L’avenir est à vous, les jeunes ! » lance-t-il à l’adresse du public enthousiaste.

Il s’engage aussi « à généraliser la numérisation dans toutes les administrations et entreprises et être au diapason de la dernière technologie ». Non sans mettre l’accent sur « les réformes qu’il promet d’introduire dans le secteur de l’éducation et celui de l’emploi et garantir la justice sociale ». Il consacre de même une partie de son programme à la diaspora qui pourrait, selon ses propos, contribuer à la construction de son pays et lui faciliter le retour au pays pendant les vacances ou encore dans les démarches d’investissement.

En somme, Mihoubi qui se dit rassembleur et être service de tous les Algériens, n’a pas pu se soustraire aux promesses « populistes » pour faire la promotion de cette « nouvelle Algérie moderne qui N4est ni 1er république ni 2e République ».

Après avoir entamé sa tournée électorale le 18 novembre dernier avec de chaudes larmes versées 0 la zaouia Sidi Mohamed El Habib, sous l’effet du discours « émouvant » et les prières des notables de la région d’Adrar, Mihoubi, étant à la dernière ligne droite, semble rassuré et poursuit, en toute aisance, sa course vers le palais d’El Mouradia.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email