-- -- -- / -- -- --
Monde

Migrations, sécurité et développement au menu à AddisAbeba

Migrations, sécurité et développement au menu à AddisAbeba

Les migrations, la paix, la sécurité et la croissance durable, ainsi que d’autres domaines d’action inscrits dans la stratégie commune UE-Afrique, étaient jeudi au centre de la 8ème réunion annuelle des collèges de la Commission de l’Union africaine et de la Commission européenne à Addis-Abeba, a indiqué un communiqué de presse publié par l’UA.

Les débats s’articulent sur divers thèmes relevant des cinq priorités de la feuille de route 2014-2017 de la stratégie commune UE-Afrique, l’accent étant mis sur la paix, la sécurité et les migrations, de même que sur les réponses apportées par les deux continents au besoin d’assurer une croissance économique et un développement durables au profit des populations africaine et européenne, précise le communiqué.

La présidente de la Commission africaine, NkosazanaDlamini-Zuma, a indiqué à l’ouverture de la conférence que “des défis communs interpellent l’Afrique et l’Europe, qui a-t-elle dit, doivent travailler ensemble contre le défi de la lutte contre le terrorisme et ses racines”, en évoquant les attentats “tragiques et condamnables” perpétrés à Bruxelles. Elle a indiqué, d’autre part, que l’Union africaine commémore cette année le 22ème anniversaire du génocide au Rwanda, coincidant avec l’année africaine des droits de l’Homme. Mme Zuma a relevé que les efforts du continent africain pour construire des sociétés consientes, promouvoir une culture des droits de l’homme, bannir l’impunité et pour oeuvrer à une Afrique pacifique et prospère, en assurant la sécurité pour tous. Pour sa part, Mme FedericaMogherini, haute représentante de l’Union européenne et vice-présidente de la Commission, qui co-préside la réunion, avait déclaré, en prélude à cette rencontre, attendre des ces travaux qu’ils “favorisent nos activités communes dans de nombreux domaines, tels que le développement économique et social, les migrations, la lutte contre le terrorisme et la résolution de problématiques internationales et régionales”. “Nous partageons souvent les mêmes priorités, mais aussi les mêmes difficultés : la terreur frappe nos deux continents, nous voyons déferler sur nos territoires des flux de personnes comme jamais auparavant et nous avons un intérêt commun à favoriser la croissance et à créer de nouvelles perspectives pour la jeunesse africaine”, avait-elle déclaré. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email