-- -- -- / -- -- --
Sports

Mettre fin à l’inégalité entre les sexes dans le sport”

Mettre fin à l’inégalité entre les sexes dans le sport”

Les participants au Forum sur le leadership sportif pour les femmes d’Afrique et d’Asie sont sortis avec plusieurs recommandations visant à éliminer les obstacles auxquels sont confrontées les femmes dans le sport, rapporte lundi le journal rwandais newtimes.

Tenu pendant trois jours au Centre conventionnel de Kigali sur initiative du Comité international olympique (CIO), en partenariat avec le Conseil olympique d’Asie (OCA) et l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA), l’événement, dans lequel l’Algérie était représentée par le président du Comité olympique et sportif algérien (COA), Mustapha Berraf et l’ancienne championne olympique et du monde, Hassiba Boulmerka, a réuni 251 participants de 71 pays.

Les délégués ont noté que “malgré les efforts constants visant à augmenter le nombre de femmes dans les organes directeurs, les inégalités entre les femmes et les hommes existent encore”.

Ils ont souligné qu’”en Afrique et en Asie au niveau du Conseil d’administration, neuf Comités nationaux ont atteint l’objectif de représentation de 30% à partir de 2017, sept sont supérieurs à 20% et 47 doivent encore atteindre l’objectif (entre 0 et 20%)”.

Pour les congressistes et “au rythme actuel, il faudra plusieurs années pour parvenir à l’égalité des sexes dans tous les aspects du sport mondial”. Ils étaient unanimes à dire que “les changements ne seraient possibles que si les hommes et les femmes s’engagent à éliminer toutes les barrières qui empêchent encore les femmes de profiter pleinement des ports à tous les niveaux”.

Au cours de cette rencontre, plusieurs exposés ont été présentés, dont celui de Boulmerka qui a retracé l’”expérience algérienne dans le domaine Femme et sport”.

Les présents ont également recommandé que toutes les organisations sportives adaptent et élaborent une “stratégie claire pour promouvoir l’égalité des sexes dans tous les niveaux de sport d’ici à 2018”.

Dans le plan d’action, il a été convenu que les Fédérations internationales, le CIO, l’ACNOA, les Comités nationaux olympiques et les Fédérations nationales devraient “promouvoir davantage l’égalité entre les sexes en tant que principe de bonne gouvernance et mettre en place des mesures spéciales pour assurer des processus électoraux qui permettent une représentation diverse”.

Ce forum, qui n’en est pas à sa première édition, a permis aussi d’entrevoir et de mettre en application une “stratégie de promotion du sport chez les femmes du continent, en développant des programmes éducatifs à leur profit à tous les niveaux et aspects du sport à même d’encourager leur élection à des postes d’influence”.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email