-- -- -- / -- -- --
Sports

Merci quand même et rendez-vous à Rio les jeunes…

Merci quand même et  rendez-vous à Rio les jeunes…

La sélection algérienne de football des moins de 23 ans, déjà qualifiée aux JO 2016, n’est pas allée au bout de son rêve en s’inclinant en finale de la coupe d’Afrique des nations 2015 face au Nigeria (2-1), samedi au stade Léopold-Sedar Senghor de Dakar.

Une défaite avec les honneurs pour les Fennecs, qui n’ont pas démérité en tenant en respect cette redoutable sélection du Nigeria, laquelle a seulement eu beaucoup plus de chance.

Lors de cette finale contrairement à toutes les rencontres disputées en terre sénégalaise lors de cette compétition, assez relevée selon nombre de spécialistes présents, les Verts ont affiché deux visages totalement différents. Une première mi-temps des plus catastrophiques.

Vu la pression qui pesait sur leurs épaules avant le début de cette finale, les Algériens pris d’emblée à la gorge par les Nigérians, ont totalement perdu leurs repères sur le terrain pour subir la stratégie des Super Eagles.

Force est de reconnaître que les Nigérians ont carrément pris l’ascendant sur les poulains du coach Pierre André Schurmann en exerçant sur eux une très forte pression jusqu’à pousser l’arrière-garde du gardien de but Salhi à commettre plusieurs d’erreurs. 

C’est d’ailleurs l’intenable Osimhen James qui déclencha la première alerte en se présentant seul devant les buts algériens le début de la partie face à Salhi, sans toutefois concrétiser en récidivant dix minutes plus tard, dans une défense en panique à chaque fois qu’il déclenchait un raid.

Le même joueur était tout près d’ouvrir la marque dix minutes plus tard (11e minute). Ce qui devait arriver arriva juste avant le début du premier quart d’heure lorsque Abdellaoui ne trouva aucune solution pour fauter gravement dans la surface de réparation sur Etebo poussant l’arbitre malgache Hamada El-Moussa à désigner, sans hésitation la sentence à siffler. Le même joueur se fera justice.

Vaine réaction des Fennecs par le duo Ben Amokrane et Ferhani, dont la reprise est passée sans danger à côté des buts Nigérians (18e minute). Sans laisser le temps aux Algériens de se relancer la sélection du Nigeria portera de nouveau le danger sur des tirs que Salhi repoussa avec brio (22e et 25e minutes). 

Et c’est au moment ou personne ne l’attendait que les camarades de Benkhemassa arriveront à remettre les pendules à l’heure grâce à un but contre son camp d’Oduduwa Segun Tope (31e). Mais la joie algérienne a été de courte durée puisque toujours ce « diable » d’Etebo a profité d’un relâchement des défenseurs algériens pour s’infiltrer dans l’axe et aller tranquillement battre l’infortuné Salhi à la 39e minute 

(2-1).

Au retour de la pause-citrons, c’est une autre sélection algérienne qui est entrée sur le terrain après que le coach ait remonté les bretelles à ses poulains en les sommant de se porter un peu plus vers l’offensive. Un recadrage qui donna un plus de mordant à l’équipe, qui rata par trois fois l’égalisation (51’, 57’ et 63’ et 68’).

Ce dernier ratage s’avéra un le tournant du match pour les Verts qui bénéficieront d’un penalty. Cependant Ferhat, chargé de l’exécuter, le ratera au grand dam de tout un peuple. Ce ratage a sensiblement affecté le moral des joueurs algériens qui ont tenté de revenir au score, mais ni le coup de franc d’Haddouche (83’) ni la frappe de Benkhemmassa à la toute dernière minute n’ont eu raison du gardien nigérian Emmanuel Daniel.

Les Nigérians remportent la CAN 2015 des U 23 et succèdent ainsi au palmarès de cette compétition, au Gabon, vainqueur de la première édition disputée en 2011 après sa victoire face au Maroc (pays hôte) sur le score de 2 à 1. Merci quand même à cette génération des U23 qui a laissé entrevoir un avenir radieux pour le football national et l’espoir fou de représenter dignement les couleurs nationales à Rio en 2016.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email