-- -- -- / -- -- --
Nationale

Menace de grève au port d’Alger

Menace de grève au port d’Alger

L’entreprise portuaire d’Alger (EPAL), affirme que les négociations relatives à la revalorisation des salaires de base, et des primes et indemnités, ne se déroulent pas uniquement entre le président-directeur général de l’EPAL et les travailleurs de l’entreprise, mais en rang supérieur entre la Fédération nationale des travailleurs des ports algériens (FNTPA) et l’ensemble des P-dg des autres ports. Selon le responsable de la communication de l’Epal, contacté hier par nos soins : « cette déclaration intervient suite à une information faisant état de l’intention des travailleurs du port d’Alger s’apprêtaient à faire grève si leurs revendications ne seront pas pris en charge ».

L’entreprise rappelle que ces négociations interviennent dans le cadre de la convention de branche entamée déjà depuis 2010 et dont les négociations se poursuivent toujours dans un climat serein et responsable.

Toutes les primes et indemnités ont fait l’objet d’un accord de revalorisation accepté par les deux parties. Les discussions se poursuivent dans le but de négocier le salaire de base et la prochaine réunion est prévue le 9 avril entre la FNTPA et les entreprises portuaires au niveau national.

Le président de la FNTPA, M. Lazhari Adjabi, affirme de son côté qu’il n’y a aucune raison pour que les travailleurs du port d’Alger décident d’une grève, car leurs revendications sont prises en charge dans un cadre officiel et organisé.

« J’appelle l’ensemble des travailleurs à faire preuve de responsabilité et de ne pas s’adonner à la polémique pendant que les négociations avancent bien et dans de bonnes conditions. Les travailleurs doivent faire preuve de patience et nous encourager à aller de l’avant pour arriver à obtenir des résultats au-delà de leurs revendications » a-t-il dit.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email