-- -- -- / -- -- --
Culture

Mémoire et médiatisation

Mémoire et médiatisation

Dans le contexte d’un hommage rendu au martyr Mezine Younes dit Si Boudjemaâ, ce samedi 05 mars, le directeur du Musée régional du moudjahid de Tizi Ouzou, Chabane Hamcha a précisé qu’une telle action consiste à recueillir les témoignages des moudjahidine et à partager leurs mémoires.

Lors de cet hommage, le directeur du Musée régional du moudjahid de Tizi Ouzou a soutenu que l’histoire est « dans le détail », pour l’écrire il faudrait se baser sur les mémoires des moudjahidines et tenter de recueillir le maximum de témoignages et de documents liés à la guerre de libération afin de les remettre aux historiens. La fonction même d’un musée est d’opérer à la recherche pour contribuer à l’écriture de l’histoire.

Dans ce sens, des moudjahidine venus, notamment, de la région natale du chahid Mezine Younes à Aït Ali Ouyiahia, dans la commune d’Iferhounène (wilaya de Tizi-Ouzou) ont livré leurs témoignages sur le parcours de cet homme, tombé au champ d’honneur à Ifri Ouzellèguène en 1957 après une lutte acharnée contre le colonisateur français.

Boussad Kensi (90 ans), un moudjahid qui a côtoyé le martyr durant la guerre de libération nationale, a rapporté que Si Boudjemaâ a eu un « pouvoir persuasif énorme » et son rôle après le déclenchement de la guerre en 1954 sera de sillonner les villages d’Iferhounène et de mobiliser les troupes pour soutenir la lutte armée à travers la prise des armes sur l’ennemi.

Si Cherif Marghena, un autre moudjahid, a rappelé que parmi les principales opérations menées par Si Boudjemaâ, figure l’attaque de la caserne de Tizi L’djamaâ à Aït Ali Ouyahia, menée le 9 janvier 1955 par un groupe de douze militants de la cause nationale, dont Amar Ath Chikh et Saïd Babouche.

Il a également pris part à d’autres opérations comme l’accrochage de Tazrout Amrane du 26 septembre 1956 et celui de Tichekirt durant la même année.

En 1957, il sera nommé chef de région dans sa localité à Iferhounène avant d’être chargé d’une mission à Ouzellèguène dans la wilaya de Béjaïa. Il est tombé au champ d’honneur en 1957, à l’âge de 40 ans, lors d’une opération de l’armée française dans cette région.

D’un autre côté, Tlemsani Benyounes, un représentant du Musée national du moudjahid, a annoncé, lors d’une rencontre à Tizi-Ouzou sur L’histoire et la mémoire et supports technologiques, organisée par la faculté des sciences humaines et sociales de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou, que des émissions consacrées à l’histoire de l’Algérie et à l’activité des musées nationaux du moudjahid seront diffusées à partir de septembre prochain par l’Etablissement public de la télévision.

Il a précisé que cette dernière assure désormais (depuis mercredi dernier) la couverture de la série de conférences sur l’histoire organisée par le Musée du Moudjahid dans les universités en collaboration avec les musées locaux et compte consacrer chaque samedi une rubrique hebdomadaire d’une demi-heure aux conférences scientifiques chapeautées par le Musée dans l’émission Bonjour d’Algérie.

C’est également dans ce contexte que le directeur Chabane Hamcha a insisté sur le « l’urgence signalée de réunir des témoignages de moudjahidine sur l’histoire de notre pays, avant qu’il ne soit trop tard, ces derniers étant vieux ou atteints de maladies pour la plupart ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email