-- -- -- / -- -- --
Nationale

Médicaments : Une commission d’enquête sur les dessous de la pénurie

Médicaments : Une commission d’enquête sur les dessous de la pénurie

Le ministre de la Santé, de la Réforme hospitalière, Mohamed Miraoui, en visite ce mercredi à Tizi Ouzou, où il a donné le coup d’envoi de la rentrée scolaire pour l’année 2019-2020 depuis le CEM Mouloud Feraoun, a fait de grandes révélations sur le volet relatif au médicament.

Selon le ministre, la pénurie des médicaments dont se plaignent aussi bien les malades que les médecins, est causée par certains cercles, lesquels, pour gagner de l’argent, procèdent à des ventes concomitantes. Mohamed Miraoui asouligné cependant, que ces pratiques hors-la-loi touchent seulement certaines wilayas du pays. C’est également ces wilayas qui sont « Le gouvernement a bel et bien importé le quota de médicaments nécessaires pour le besoin national », a indiqué Mohamed Miraoui ; avant d’annoncer la mise sur pied dans les tous prochains jours, d’une commission d’enquête nationale qui aura pour mission de faire toute la lumière sur cette affaire. Le ministre de la Santé pointé du doigt le cercle ayant le monopole du médicament. Abordant ensuite le volet portant sur la violence au sein des structures et milieux de la santé, Mohamed Miraoui a indiqué qu’une commission d’enquête composée d’éléments des services de sécurité avait déjà été installée.

Cette commission, selon le ministre, aura pour mission d’identifier les éléments responsables de cette violence pour que celle-ci soit définitivement endiguée. Sur ce volet précis, Mohamed Miraoui a affirmé qu’en cas de réel besoin, son département irait jusqu’à créer des commissions régionales « car, ajoute-il, il est impératif que le milieu hospitalier retrouve sa véritable et authentique vocation ». Abordant enfin la situation du Centre anti-cancer de Draâ Ben Khedda qu’il a d’ailleurs visité, le ministre de la Santé a promis de renforcer son personnel pour assurer une meilleure prise en charge du patient. Notons enfin qu’à sa sortie du CAC de Draâ Ben Khedda, Mohamed Miraoui a été fortement hué par la population. Cependant, le ministre, connaissant parfaitement l’effervescence que subit le pays depuis quelques mois, n’a pas perdu son sang-froid. s

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email