Médias : Boughali insiste sur l'élaboration de lois claires et transparentes – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Médias : Boughali insiste sur l’élaboration de lois claires et transparentes

Médias : Boughali insiste sur l’élaboration de lois claires et transparentes

Le président de de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali, a mis l’accent, ce mardi à Alger, sur la nécessité d’élaborer des lois claires et transparentes pour permettre aux médias de jouer leur rôle, à savoir informer la société. 

Président l’ouverture d’une journée d’étude sur «les règles du service public dans la législation médiatique en Algérie» organisée au siège de l’APN, M. Boughali a expliqué que « la nouvelle vision du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, visant à reconstruire des systèmes intégrés adhérant tous au processus d’édification d’une société moderne au sein de laquelle les médias jouent un rôle majeur, en tant que l’un des plus importants moyens d’éclaircissement et de progrès sociétal, nécessite des lois claires et transparentes pour l’exercice de la profession, permettant à ses acteurs d’être à la hauteur des aspirations de la société ».

Boughali a indiqué que « les nouveaux textes régissant les médias proposent l’élaboration d’un statut particulier définissant les conditions d’exercice de la profession, ainsi que ses droits et devoirs ». Il s’agit aussi de la « mise en place d’un Conseil d’éthique et de déontologie de la profession de journaliste qui prendra en charge l’élaboration d’une charte protégeant, à la fois, le journaliste et la société, du risque des médias tendancieux, du discours de discrimination et de haine, et de la diffusion d’idées contraires aux constantes et à la morale », a-t-il ajouté.

Ces textes interviennent dans un contexte où « l’espace médiatique regorge désormais de supports médiatiques permettant à tout un chacun d’être journaliste rapporteur d’informations », a fait observer, M. Boughali qui a mis l’accent sur la nécessité « d’examiner minutieusement cette matière médiatique qui souffre de crédibilité, en la traitant à travers le cahier des charges du secteur de l’audiovisuel qui devrait mettre fin à l’anarchie numérique dans le domaine médiatique ».

Le président de l’APN a également réaffirmé « le rôle des médias dans la défense de l’Algérie, de ses acquis et de ses intérêts, de l’unité de ses composantes, la préservation des principes et des constantes de la nation, la consécration des courants de la pensée et la mise en valeur de ladiversité culturelle », soulignant l’importance pour ce secteur (médias) d’avoir des « ressources financières durables afin de pouvoir poursuivre son rôle dans l’orientation et la formation de l’opinion publique nationale ».

Boughali a salué le rôle des sommités médiatiques algériennes qui ont pu, a-t-il dit, « atteindre l’excellence durant le mouvement national et pendant la glorieuse guerre de libération, et dont les contributions se sont poursuivies durant la bataille d’édification et de construction ».

A noter que, cette journée d’étude, à laquelle ont pris part des responsables d’établissements médiatiques nationaux, est marquée par la présentation de plusieurs interventions sur le rôle de la législation dans la définition des axes du service public et de l’éthique du métier de journaliste dans la législation médiatique.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email