-- -- -- / -- -- --
Culture

Médéa : valorisation économique du patrimoine culturel

Médéa : valorisation économique du patrimoine culturel
La direction de la culture de Médéa a choisi de mettre en lumière les savants et les monuments que recèle la wilaya dans le cadre de la célébration du mois du patrimoine qui intervient pour la 2è année dans un contexte de pandémie.
Ayant retenu comme slogan “Valorisation économique du patrimoine culturel” l”événement va être consacré à faire connaître les principales personnalités et hommes de lettres de la région qui se sont illustrés dans le champ culturel et artistique par leurs productions et leurs œuvres à l’échelle nationale et internationale.
Après avoir réalisé une recension des noms à faire connaître au grand public, la direction de la culture procèdera à leur publication à travers un catalogue portant une série de personnalités intitulée « érudits et monuments » qui font partie du patrimoine national.
C’est ainsi que les promoteurs du catalogue ont retenu dans leur publications quelques monuments, dont le demeure de l’émir khaled qui est considéré, selon la présentation qui lui est consacré comme “l’un des bijoux architecturaux que recèle la vieille ville de Médéa aux côtés des zaouias célèbres, à l’instar de la zaouia de cheikh M’hamed Ben Aissa représentant la confrérie de la Tarika des Aïssaouas, du site du vieux ksar El Boukhari où se trouve le mausolée du Saint patron de la ville “.
La liste des personnalités du monde l’art et de la culture comporte des noms qui ont marqué de leur sceau la scène culturelle nationale dont, entre autres, Mahboub Stanbouli, homme de théâtre et de lettres, Mahboub Bati, musicien et parolier, considéré comme le père de la chanson chaabie, M’hamed Aoun, poète, journaliste et membre fondateur de l’Union  nationale des écrivains algériens aux côtés de Mouloud Mammeri et Kateb Yacine.
Selon M.Benabderrahmane brahim, directeur de la culture de la wilaya de Médéa, des rencontres culturelles vont être aussi programmées au niveau de la maison de la culture Hassan el Hassani, dans le but de débattre de plusieurs sujets, notamment ceux en relation avec la préservation de ce patrimoine et les mécanismes à mettre en place pour le mettre en valeur.
“Une de ces rencontres va être dédiée à la vieille ville de Médéa dont la 1ère phase a été tout récemment présentée et débattue au niveau de l’APW et en présence du bureau d’études, de nombreux architectes et représentants de la société civile”.
En outre, des soirées virtuelles dédiées au jeu de la boqala et les  coutumes pratiquées dans la région de Médéa et les préparatifs entrepris pour accueillir le mois sacré auront lieu via les pages officielles de la direction de la culture, compte tenu de la situation sanitaire sévissant dans notre pays.
Mais pas seulement, puisqu’il est également prévu la diffusion de jeux traditionnels qui avaient cours dans les foyers d’antan dont les contes qui étaient prisés par les enfants durant les soirées du mois de ramadan.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email