-- -- -- / -- -- --
Culture

Médéa : Univers interculturel, la nouvelle tendance du roman algérien

Médéa : Univers interculturel, la nouvelle tendance du roman algérien

Des débats auront lieu sur la nouvelle tendance de la thématique du roman algérien d’expression française, qui veut s’inscrire dans la nouvelle dynamique créée par le nouveau contexte dans lequel elle s’insère.

La nouvelle tendance du roman algérien est de se détacher “peu à peu de la référence à la colonisation” pour aller scruter d’autres univers. C’est à cette nouvelle « orientation vers l’univers interculturel » que vit le monde actuel que s’intéresse aujourd’hui la littérature algérienne d’expression française.

C’est dans le but d’explorer cette nouvelle tendance que des sommités et des spécialistes de la littérature algérienne et maghrébine ont été invités par le département des langues étrangères et le laboratoire de didactique des langues et des textes de l’université Yahia-Farès de Médéa.

L’analyse de la nouvelle tendance sera donc l’objet de nombreuses conférences qui seront animées dans le cadre d’un colloque international du 25 au 26 février dans la salle des conférences de la faculté. A ce titre, différents axes ont été retenus, à savoir : les aspects interculturels dans le roman algérien d’expression française ; les identités plurielles ; le dialogue interculturel entre l’Orient et l’Occident ; les interactions entre les lieux et la (re)construction identitaire ; Intertextualité et interculturalité ; le statut de l’interculturel dans l’enseignement des langues ; Traduction et métissage des cultures. “Pour souligner cette nouvelle tendance au sein de la littérature algérienne d’expression française et mettre en exergue le caractère complexe et universel des thèmes traités, notre colloque se propose d’explorer le nouveau rôle assigné aux textes”.

Les différentes interventions auront pour objet de montrer comment les nouveaux textes s’éparpillent entre les lieux et multiplient les passerelles entre les cultures pour inviter le lecteur à un pèlerinage entre plusieurs systèmes de référence et divers espaces où les frontières se brouillent.

Au nombre des participants au colloque, il est cité les noms d’éminents spécialistes de la littérature d’expression française, notamment les professeurs Charles Bonn de l’université Lumière-Lyon 2 (France), Denise Brahimi-Chapuis de l’université Paris VII (France), Amina Bekkat de l’université de Blida 2 (Algérie), Faouzia Bendjelid de l’université d’Oran 2 (Algérie), Agnès Spiquel de l’université de Valencienne, etc.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email