Médéa: Sit-in du Cnapeste devant le siège de la Direction de l'éducation – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Médéa: Sit-in du Cnapeste devant le siège de la Direction de l’éducation

Médéa: Sit-in du Cnapeste devant le siège de la Direction de l’éducation
Des enseignants venus de différents établissements scolaires ont observé; ce lundi, un sit-in devant le siège de la direction de  l’éducation de Médéa, malgré le mauvais temps et le froid, à l’appel du CNAPESTE.
Deux grandes banderoles à l’effigie du syndicat ont été déployées sur le mur d’enceinte de la direction de l’éducation tandis que des écriteaux portant les principales revendications ont été brandis en ce qui concerne la revalorisation des salaires, les conditions de promotion, la liberté syndicale…
des responsables du syndicat ont porté haut la voix de leurs adhérents à l’aide d’un mégaphone, rappelant les actions passées ayant permis de faire avancer leurs droits. Car, ont-ils entonné, « Ils nous considèrent comme peu nombreux mais notre détermination est grande pour faire aboutir nos revendications ».
En outre, nombre de slogans ont été répétés en choeur par les présents, dont, entre autres,  » Le professeur ne doit pas être déconsidéré, le CNAPESTE est présent à ses côtés », « Honte à un ministère qui ne prend pas de décision »..
Et pour illustrer les conditions de vie de l’enseignant, des écriteaux portant des inscriptions sur la perte de pouvoir d’achat ont été brandis, tels que ceux repris en groupe « La paie en dinar et les prix en dollar »,  « Où es-tu ministre, l’éducateur vit la pauvreté », « Aucune concession, la grève est un droit reconnu »…
A l’adresse du directeur de l’éducation, il a été reproché ses décisions unilatérales aux ponctions sur salaires infligées aux enseignants. « Quant aux tentatives de dissensions entre enseignants, elles sont vouées à l’échec »
Dans son message lu à cette occasion, Messoud Maïza, coordinateur de wilaya du CNAPESTE, a réitéré les engagements du syndicat pour la concrétisation des revendications relatives à la hausse des salaires suite à la baisse drastique du pouvoir d’achat de l’enseignant.
« Nous sommes en grève pour exiger un régime indemnitaire, le droit à la retraite proportionnelle, l’élargissement de la liste des maladies professionnelles, le dossier relatif au logement, l’application du décret 14-266 relatif au cycle primaire, le refus des activités non pédagogiques dans le cycle primaire, etc.
Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email