Médéa : Riche programme pour la région du Titteri – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Culture

Médéa : Riche programme pour la région du Titteri

Célébrée depuis des lustres, l’arrivée de la nouvelle année amazighe fait l’objet de préparations et de réjouissances dans les foyers ruraux et citadins. Celles-ci peuvent durer plusieurs jours et donner lieu à des moments de partage et de convivialité. 

Les rituels de la préparation de la fête commencent à se manifester quelques jours avant la date du nouvel an amazigh par la consommation des produits de consommation stockés pour l’hiver tels que les noix, les figues sèches, le m’hamsa, ainsi que la découpe du tissage de la laine servant à la confection des kachabias et tapis divers.

L’événement est aussi l’occasion de voir les étals des commerces généreusement achalandés, où des couffins fabriqués à base de doum et remplis de confiseries, de dattes, de figues, de fruits et de boissons sont mis à la portée des clients alors que des présentoirs et devantures de boutiques de vêtements et de tissus sont occupés par des robes et des tenues traditionnelles aux couleurs chatoyantes et vivaces.

Pour marquer l’événement, la direction de la culture et des arts de la wilaya de Médéa a concocté un riche programme d’activités s’étalant du 7 au 12 janvier 2023 afin de célébrer la nouvelle année amazighe, avec l’éclat qui lui sied, à travers la programmation de conférences et d’une exposition de collections de vêtements, de gâteaux traditionnels et de plats préparés pour l’occasion.

Ainsi, le Musée public national des arts et traditions populaires a entamé un programme de manifestation comportant une exposition temporaire de vêtements représentant les costumes et tenues traditionnels algériens, des séances d’animation pédagogiques et une gaâda à l’ancienne pour les enfants, etc.

En outre, le musée vulgarise pour les enfants le calendrier amazigh ou le calendrier agraire ainsi que la signification de la tradition de la célébration des festivités de yennayer dans les foyers du Titteri, sans oublier les collections d’objets et les différents signes amazighs.

Pour sa part, la maison de la Culture Hassan-El Hassani a prévu plusieurs activités culturelles mettant en exergue l’importance de l’événement par la programmation d’expositions de tableaux artistiques montrant les rites et traditions de la région, d’une exposition de vêtements et une autre de gâteaux et de sucreries préparées pour l’occasion, sans oublier un atelier d’apprentissage du signe tifinagh, des conférences, du folklore.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email