-- -- -- / -- -- --
Nationale

Médéa : Presse de proximité au programme d’une journée d’études

Médéa : Presse de proximité au programme d’une journée d’études

Une journée d’études sur le presse de proximité et le développement local a été organisée, mercredi, par la faculté des sciences humaines, sociales et des sciences de l’information et de la communication, en présence de nombreux universitaires et d’étudiants de l’Institut de l’information et de la communication.

C’est devant un auditoire intéressé que le professeur Brahim Brahimi, enseignant et ancien directeur de l’Ecole nationale supérieure de journalisme d’Alger, s’est longuement étalé sur le poids de la presse régionale ou locale dans le paysage médiatique à travers le monde.

Pour corroborer ses propos, il a donné des chiffres sur les titres et les tirages des journaux nationaux et régionaux de quelques pays étrangers, indiquant que les tendances du volume des ventes se sont inversées en faveur de la presse locale.

« C’est souvent la surface rédactionnelle consacrée à la région qui fait l’audience d’un quotidien grâce au travail du correspondant qui, dans certaines rédactions, continue encore d’être considéré comme un simple auxiliaire », a-t-il indiqué

« Le citoyen est plus intéressé par l’information qui traite de son quotidien et de son devenir que par toute autre information qui ne le concerne pas ou n’accorde pas d’intérêt au développement de sa localité. »

Il a ensuite fait un travelling sur les débats économiques auxquels a donné lieu la problématique du Nouvel ordre économique mondial et les idées développées par Celso Furtado ou encore par André Gunder Frank qui a prévalu pendant les années 1970, pour dire que l’actualité n’est plus à ces grands débats mis entre parenthèses du fait de l’apparition de nouveaux phénomènes sociaux et politiques.

L’orateur a évoqué aussi le passage du concept de service public à celui d’intérêt public, pour ensuite parler du développement régional en Algérie initié dans le cadre de la politique d’équilibre régional mise en œuvre à travers les plans spéciaux.

Les autres interventions ont aussi convergé vers l’idée que l’information locale doit être le reflet des préoccupations du citoyen en matière d’emploi, de logement, de routes, d’éclairage public, de scolarisation, de couverture sanitaire, etc.

« Le problème de la gestion des institutions locales ne laisse pas indifférent le lecteur, qui est curieux de savoir comment sont dépensés les deniers publics, quels sont les projets retenus en faveur de sa localité dans le cadre des programmes de l’Etat, etc. »

Le journaliste localier doit savoir filtrer ses sources pour éviter les pièges et servir de relais aux sources de propagande. Il doit tenter de disposer d’une boîte à outils et bien connaître les principaux acteurs politiques, sociaux, économiques et culturels de sa région, est-il fait remarquer.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email