Médéa : Premier salon des activités du microcrédit – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Médéa : Premier salon des activités du microcrédit

Médéa : Premier salon des activités du microcrédit

La direction de l’Agence nationale de gestion du microcrédit (ANGEM) de Médéa organise du 9 au 11 juillet 2024, le premier salon des projets réalisés dans le cadre du dispositif de financement de la microentreprise dont la coup d’envoi a été supervisé par la directrice générale de l’ANGEM, Souad Bendjemil, accompagnée du SG de wilaya, en présence du directeur de l’emploi et des cadres du secteur.

Se tenant dans les espaces du Hall de la maison de la culture Hassan-El Hassani de Médéa, le salon a offert l’opportunité aux visiteurs de s’imprégner des possibilités de financement de crédits bonifiés accordés par l’Agence et de constater de visu les projets lancés et réalisés par leurs détenteurs.

Parmi les nombreux stands d’exposition montrant les projets ayant bénéficié de financements sans intérêts érigés le long dans l’enceinte de la salle des expositions, l’on découvre diverses activités ayant vu le jour grâce au microcrédit comme celui relatif à l’ouverture d’un cabinet d’orthophonie par Benkhaoua Hamida qui déclare ne pas se plaindre du rendement financier de son activité. C’est aussi l’avis exprimé par la jeune Bettache Nardjès ,diplôme en poche, est allée solliciter l’Angem en 2022 et pu bénéficier de l’octroi d’un crédit d’un montant de 60 millions de cts.

Autre exemple, celui d’un vétérinaire qui a bénéficié d’un crédit pour l’installation de son cabinet dans une commune rurale, déclarant être content du rendement de son activité qu’il exerce dans une région intermédiaire entre les zones d’élevage bovin et les zones de parcours et d’élevage ovin et caprin.

Activités de scuplture sur bois, céramique d’art, maroquinerie et façonnage de sacs à main pour femme, pâtes alimentaires pour chien et chat, confitures bio, pâtisserie traditionnelle, photographie, sont, entre autres, des projets qui ont vu le jour grâce à l’obtention de leurs initiateurs de crédits ANGEM, déclare-ton.

Rappelons que la DG de l’Angem a été accueillie par le wali, Djahid Mous, au siège de la wilaya où il a été procédé à des échanges sur les indicateurs relatifs à l’emploi et les modalités d’octroi du microcrédit et le soutien à la création de microentreprises.

La même responsable a estimé que le « salon contribuerait à commercialiser et à promouvoir divers petits projets dans les divers domaines économiques et à préserver leur pérennité, à l’image de l’artisanat traditionnel qui contribue aujourd’hui grandement à la protection du patrimoine matériel et des éléments de personnalité et identité culturelle de la société algérienne, en plus des projets liés au développement durable et à l’environnement, tels que le recyclage des déchets, et autres.

« Le salon est aussi l’occasion de mettre en lumière les expériences des entrepreneurs ayant bénéficié du dispositif de micro-crédit dans le domaine de la création d’activités économiques et d’emplois et de l’aide aux entrepreneurs à promouvoir et commercialiser leurs produits, ainsi qu’à introduire des services financiers et non financiers ».

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email