-- -- -- / -- -- --
Nationale

Médéa : PCD le wali donne ses orientations

Médéa : PCD le wali donne ses orientations

Les orientations données par le wali Brahim Merad, au cours des différentes réunions tenues au siège de la wilaya, ont convergé dans leur ensemble sur la rationalisation des dépenses publiques et la maturité des projets à prendre en charge dans le cadre des programmes communaux de développement.

Dans ses interventions devant les P/APC, les chefs de daïra et les directeurs de l’exécutif, le premier responsable de la wilaya indiquera que la rationalisation des dépenses publiques doit être une constante dans le processus de mise en œuvre des programmes de développement.

L’objectif, selon lui est de ne pas obérer l’autorisation de programme (AP) allouée à la wilaya au titre de la tranche annuelle 2015 et, partant, de mieux prendre en charge les besoins des populations. « Le choix des projets à retenir doit se faire en fonction des priorités fixées et tenir compte de certains paramètres mis en, place à savoir la taille de la population et le montant de l’investissement », a-t-il affirmé

Il a été demandé aux élus de ne prendre en charge dans leurs programmes que les opérations dont l’opportunité est avérée et de « basculer » l’inscription des projets ne revêtant pas un caractère prioritaire dans le cadre du programme sectoriel de développement (PSD). 

En outre, le paiement des situations des travaux aux entreprises privées réalisatrices doit s’effectuer mensuellement dans les délais afin de ne pas alourdir la nomenclature des investissements publics par les « restes à réaliser ». « Ce qui ne pourrait se faire sans une maturation préalable des projets et une élaboration pertinente des cahiers des charges. Car, cela permet le lancement des projets sans risque de retard susceptible d’impacter l’exécution des travaux ». 

La série de réunions a été consacrée à l’examen de la situation des programmes en cours, d’une part, et à la notification aux communes des opérations retenues pour chacune d’elles dans le cadre des programmes communaux de développement au titre de la tranche annuelle 2015. La démarche préconisée dans la répartition des programmes a tenu compte de certains critères à caractère économique, social et démographique de chaque commune, est-il indiqué dans un communiqué émis par la cellule de communication du cabinet.

D’une manière générale, l’approche adoptée a pris en compte les besoins des populations en matière d’alimentation en eau potable, d’assainissement, de désenclavement et d’amélioration urbaine, etc.

On rappellera que l’autorisation de programme (AP) allouée à la wilaya de Médéa au titre des PCD 2015 est de l’ordre de 345 milliards de centimes, en nette hausse par rapport aux exercices précédents.

Cependant, est-il précisé, la dotation de chaque opération en crédits de paiement sera désormais soumise à des « conditionnalités », qui seront assujetties à plusieurs critères, notamment la densité de population, les ressources propres de la commune et l’état de consommation des dotations antérieures.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email