-- -- -- / -- -- --
Nationale

Médéa : Focus sur la prévention des maladies professionnelles

Médéa : Focus sur la prévention des maladies professionnelles

Les maladies professionnelles ont été au centre des débats à l’occasion des portes ouvertes organisées par la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS), mardi, sur la thématique « les maladies professionnelles, l’affaire de tous » à laquelle ont pris part des opérateurs économiques, des partenaires de la Caisse et des représentants des autres caisses d’assurance sociale.

Au cours des échanges, on fera cas des nombreux accidents du travail à travers les différents chantiers et ateliers de production et de réalisation de la wilaya, cas confirmés par les rapports établis par les brigades mixtes de l’Inspection du travail et de la CNAS.

Est considéré comme accident du travail tout accident ayant entraîné une lésion corporelle qui se produit lors de l’exécution des différentes tâches en rapport avec le poste occupé.

Dans son exposé, le représentant du service de prévention de la Cnas soulignera l’obligation pour l’employeur de maintenir le plus haut degré de bien-être physique et mental des travailleurs, et de tout mettre en œuvre afin de prévenir tout risque pouvant engendrer des accidents du travail et des maladies professionnelles.

« La prévention des risques professionnels est le moyen de préserver la santé et le bien-être des travailleurs, moyen qui a pour conséquences de garantir la continuité du travail et en même temps la pérennité de l’entreprise. »

A son tour, le représentant de l’Inspection du travail déroulera les différents risques et maladies professionnels qui peuvent être d’ordre naturel, chimique et mécanique et dont la prévention repose sur le respect de certaines conditions d’hygiène, d’aération et de tenues de travail…

Selon le même intervenant, les contrôles sur terrain menés par l’Inspection du travail donnent lieu à la constatation des infractions relatives au manquement aux recommandations et obligations prévues par la législation en matière de prévention des risques professionnels. Les visites sur terrain sont souvent suivies par des PV et de mises en demeure de l’employeur l’obligeant à se conformer aux prescriptions relatives aux conditions de sécurité et de prévention.

Evoquant les procédures de déclaration pour la reconnaissance et l’indemnisation en rapport avec la maladie professionnelle, le médecin du travail indiquera que les services de santé ont enregistré, au cours des huit premiers mois de l’année 2019, quatre cas de maladies professionnelles dont un cancer provoqué par des irradiations par les rayons x, un cas d’eczéma de la peau et des cas de surdité causés par le bruit des machines supérieurs à 80 décibels.

Au cours des débats qui ont suivi les exposés, il a été fait état des risques de radioactivité auxquels sont exposés les travailleurs de l’Office national d’assainissement (ONA), risques qui ne figurent pas dans les tableaux des maladies professionnelles. A cela s’ajoute le problème pour les travailleurs de cet organisme pour faire le bilan exigé par le médecin du travail, leur occasionnant beaucoup de frais de laboratoire auprès du secteur privé, les laboratoires du secteur public manquant de moyens et de réactifs.

Pour le premier responsable de la Cnas de Médéa, Hacène Korchi, les portes ouvertes et de sensibilisation organisées en direction des chefs d’entreprise, en présence des partenaires, à savoir la direction de l’emploi, l’inspection du travail, la santé publique, l’OPREBATPH et la CASNOS, sont d’un grand intérêt pour tous dans le seul but de parvenir à réduire les maladies professionnelles qui ont des « effets pesants et néfastes sur la santé des travailleurs ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email