-- -- -- / -- -- --
Nationale

Médéa choisie pour célébrer la Journée mondiale de lutte contre la désertification

Médéa choisie pour célébrer la Journée mondiale de lutte contre la désertification

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche Abdelkader Bouaghzi, s’est rendu avant-hier dans la wilaya de Médéa où il a supervisé la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la désertification, qui se tient chaque année le 17 juin, comme décrété par l’Assemblée générale des Nations unies.

« Notre terre, notre maison, notre avenir » est le slogan retenu cette année pour sensibiliser l’opinion publique et lutter contre le fléau qui touche un grand nombre de pays dont l’Algérie, est-il souligné.

Dans son intervention devant les responsables locaux, le ministre a expliqué que le choix de la wilaya de Médéa pour illustrer la lutte contre le fléau a été rendu possible grâce aux résultats concrets enregistrés en matière d’application de la stratégie de lutte contre le phénomène de désertification en Algérie.

En effet, notre pays n’a pas été attendu la Journée mondiale pour élaborer une stratégie en vue d’endiguer le phénomène d’avancée du désert, et ce en lançant le vaste programme du barrage vert sur la bande steppique en 1970.

Premier projet d’envergure réalisé en Afrique, le barrage vert s’étend sur 3 millions d’hectares et couvre une superficie de 7 millions d’hectares qui étaient alors menacés par le fléau. Le projet consiste en des superficies couvertes de plantations d’espèces forestière et fruitière, des opérations de stabilisation des dunes et la création de points d’eau.

Considéré comme le principal rempart contre l’avancée du désert, le barrage vert est une réponse au problème de déperditions naturelles liées aux actions anthropiques et aux pertes de substrats naturels (manque de pluie). Le ministre s’est rendu dans la commune de Zoubiria, 40 km au sud du chef-lieu de wilaya, où il a observé de visu les réalisations du programme de renforcement des ressources naturelles, qui touche une superficie de 2 043 ha.

A la ferme-pilote Bouhmam de Ben Chicao, le ministre a suivi les indications données sur le partenariat public-privé eu égard aux rendements obtenus par l’unité d’exploitation agricole. S’adressant aux professionnels des différentes filières agricoles, le ministre a déclaré que la production agricole de la wilaya de Médéa est en mesure de satisfaire aux besoins de ses habitants et à ceux d’autres wilayas.

En outre, le ministre a encouragé le partenariat public-privé si celui-ci est bâti sur des bases fiables et a affirmé que l’Etat continuera à accompagner, à encadrer et à encourager les fellahs. Car, a-t-il insisté, « l’économie nationale dépend de votre volonté et il vous appartient d’adopter les nouvelles technologies pour augmenter les rendements ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email