-- -- -- / -- -- --
Nationale

Médéa : Campagne «Pour un hiver doux et sans danger»

Médéa : Campagne «Pour un hiver doux et sans danger»

Dans le but d’endiguer les risques liés au monoxyde de carbone, la direction de la Protection civile de Médéa a lancé une campagne de sensibilisation sous le slogan « Pour un hiver doux et sans danger » qui durera du 9 novembre 2019 au 31 mars 2020.

Impliquant des partenaires issus de la direction du commerce, de la direction de distribution centre et des acteurs du mouvement associatif, la campagne de sensibilisation est motivée par l’importance du phénomène qui ne cesse de faire des victimes et d’incommoder de plus en plus de personnes.

En effet, les services de la Protection civile ont enregistré, au cours de la période allant du 1er janvier au 31 octobre 2019, quelque 91 interventions. 97 personnes asphyxiées ont été secourues et 2 décès victimes du monoxyde de carbone, un gaz pernicieux et souvent mortel, ont été enregistrés.

Au cours de la campagne, les intervenants tenteront de fournir les explications nécessaires sur les conditions d’installation, d’utilisation et de maintenance des appareils de chauffage et des chauffe-bains et de vérification de leur conformité.

D’une manière générale, la non-conformité de ces appareils est imputée aux constructeurs quant à l’aggravation du phénomène d’asphyxie, en dépit des obligations réglementaires régissant leur activité en matière de conformité et de service après-vente.

Des appareils de chauffage et des chauffe-bains ne répondant pas aux spécifications en matière de conformité et de sécurité sont exposés à la vente et pouvant représenter un risque de mort par le tueur silencieux émanant d’une fuite suite à une mauvaise installation de gaz de ville.

On insistera aussi sur les gaz dégagés par les pots d’échappement de véhicules dont l’accumulation dans un milieu fermé est un facteur de risque aussi bien pour la santé des personnes que pour leur vie, est-il noté.

En outre, l’autre risque est constitué par l’usage du braséro ou kanoun qui est encore présent dans nos chaumières et la bonbonne de gaz pour le chauffage dans un milieu non aéré, car pouvant devenir une source d’asphyxie et même de mort, est-il souligné.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email