-- -- -- / -- -- --
Nationale

Médéa : Ali Haddad Installe le bureau du FCE

Médéa : Ali Haddad Installe le bureau du FCE

Le président du forum des chefs d’entreprise, Ali Haddad, a installé, jeudi, le bureau de représentation du forum des chefs d’entreprise (FCE) à Médéa au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée au centre des loisirs scientifiques.

Au cours de son allocution, le président du FCE évoquera quelques points en rapport avec l’actualité économique, ainsi que les problèmes auxquels l’entreprise algérienne fait face au double plan intérieur et extérieur.

Devant un aréopage d’hommes d’affaires, de responsables locaux, d’élus, d’entrepreneurs, de représentants de la société civile, le président du FCE n’a pas manqué d’exprimer sa « fierté » d’inaugurer le bureau de Médéa.

« Médéa, dira le président du FCE, est une wilaya qui offre des opportunités d’investissements inouïs dans de nombreux secteurs conférées par sa position stratégique de zone de pivot reliant le Tell et les Hauts-Plateaux.

Et de citer les performances réalisées en matière de développement agricole qui, malgré les aléas, ont permis à la wilaya d’être placée à la 3e place dans la production céréalière et à la 4e place dans la production laitière.

Selon le président du FCE, parmi les mesures contenues dans la loi de Finances complémentaire 2015, figurent celles inhérentes au foncier industriel destiné à la réalisation des projets d’investissements proposées par le forum.« Cette décision favorisera le développement local et désenclavera les régions du pays qui souffrent d’isolement tout en facilitant aux entrepreneurs l’accès au foncier. Nous sommes sur la bonne voie pour solutionner définitivement le problème du foncier industriel et faciliter l’acte d’entreprendre et d’investir. »

Le FCE salue « l’opération lancée à l’intention des opérateurs du secteur informel afin de leur faciliter la régularisation de leur situation, ainsi que la dépénalisation de l’acte de gestion en faveur des gestionnaires publics et de manière générale toutes les mesures prises pour encourager la productivité de nos entreprises. »Le contexte international n’échappe pas à l’analyse du FCE qui rappelle la vulnérabilité de notre économie qui a vu ses recettes pétrolières baisser alors qu’elles constituent 97 % du revenu national.

Le président du FCE avertira que « le monde vit une grave crise de croissance et nous ne sommes pas à l’abri de ses répercussions néfastes. Cette situation commande la mobilisation de tous et une solidarité sans faille. »

Un débat avec les entrepreneurs locaux s’est par la suite instauré, donnant lieu à des échanges sur les conditions d’évolution des entreprises locales qui sont confrontées à certains problèmes, notamment celui du manque de main-d’œuvre spécialisée.

D’autres intervenants évoqueront l’accès au crédit bancaire qui demeure fixé à l’affectation du taux d’intérêt alors qu’il est possible de l’accorder à un taux nul. Une intervenante qui a bénéficié d’un financement dans le cadre du dispositif ANSEJ dénoncera le diktat des services des impôts qui font fuir les investisseurs vers d’autres régions du pays.

Il faut aussi ajouter que le président du FCE a assisté à la cérémonie du lancement de l’opération « un cartable pour l’avenir » au niveau du siège de la wilaya en présence des autorités locales, du représentant du Croissant-Rouge et de la société civile.
Le « savoir et les sciences » et la « jeunesse dans nos régions » sont les maîtres-mots de notre action « FCE solidaire-cartable pour l’avenir », car c’est une action citoyenne et socialement responsable. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email