-- -- -- / -- -- --
Sports

MCA : Mouassa sous pression, Ghrib dans le viseur

MCA : Mouassa sous pression, Ghrib dans le viseur

Et vogue la galère au stade du 05-Juillet pour le Mouloudia d’Alger qui n’arrive toujours pas à renouer avec la victoire en championnat national, et ce, depuis l’entame de la phase retour. Encore un match nul, cela commence à faire beaucoup et pour le peuple du Doyen et pour ses responsables au plus haut de la hiérarchie.

Du coup, si le coach Kamel Mouassa est de plus en plus sous pression, le président Omar Ghrib est, pour sa part, directement dans le viseur de ses supérieurs.

Outre la baisse de régime du groupe en championnat alors que tout les moyens sont mis à sa disposition, c’est le comportement du président Ghrib et ses sorties médiatiques osées qui irritent le nouveau patron de la tutelle, pour ne pas dire le nouveau DG de la Sonatrach.

En laissant encore une fois deux points sur le tapis face à la JS Kabylie, le Mouloudia d’Alger, annoncé en grande pompe en début de saison comme candidat en force à la consécration, a laisser passé sa chance de recoller à la locomotive sétifienne, freinée pourtant dans sa course par le CR Belouizdad ce samedi.

Le Doyen a-t-il l fait ses adieux au titre à l’issue de cette mise à jour du calendrier ? Pour beaucoup c’est une évidence et ils le pensent sérieusement.

Il fallait voir la mine des Mouloudéens (supporters et dirigeants) au sortir du stade pour le deviner. Un match nul donc au goût de défaite pour les poulains de Mouassa Kamel.
Un véritable gâchis car juste auparavant, le leader l’Entente venait de concéder, tout compte fait, un faux pas sans conséquence.

Deux points donc de perdu pour le Doyen et ils seront lourds de conséquence au décompte final. Et pour cause, même si les Vert et Rouge de la capitale venaient à remporter leurs trois matchs de retard, ils accuseraient toujours deux points de retard sur les Sétifiens.

Revigorés pourtant par leur qualification au prochain tour de la Coupe de la CAF en terre congolaise, les Mouloudéens ont malheureusement failli dans leur mission du jour et ils n’ont rien montré de concret pour espérer entrevoir la suite dans cette compétition en véritable candidat au sacre.

Bien plus, il leur faudra très vite resserrer les rangs et faire montre de plus de caractère pour faire face, la semaine prochaine, au même adversaire pour un autre challenge tout aussi passionnant qu’est la Coupe d’Algérie. Et là, ce sera une autre paire de manche devant un onze kabyle qui semble, faut-il le dire, avoir pris un avantage psychologique après ce point arraché en championnat. Du pain sur la planche pour le coach Mouassa, appelé à revoir sa copie avant le match de Coupe d’Algérie.

Faute de quoi son avenir à la barre technique du Doyen pourrait être sérieusement compromis. Le Guelmi approché après le match contre la JSK, a tenté de justifier le semi-échec en question mais sa tête est déjà mise à prix s’il venait à échouer en coupe d’Algérie le 1er avril prochain face aux Canaris du Djurdjura. « Nous avons joué aujourd’hui notre plus mauvais match. C’est malheureux de le dire, mais encore une fois les décisions d’arbitrage nous ont pénalisés.

Ce but de Boulaouidet n’aurait jamais dû être validé, alors qu’il y avait un hors-jeu flagrant. Nous sommes en train de perdre du terrain à cause de cet arbitrage défaillant. » Mouassa s’est amusé à déculpabiliser ses joueurs déstabilisés selon lui par cette rumeur de match arrangé.

Le coach a quand même reconnu que désormais la course au titre est devenue plus compliquée encore et que le fait de n’avoir pas su profiter du faux pas des Sétifiens face au CRB est un signe qui ne trompe pas. Seule une copie revue et bien corrigée avant le match de coupe rendra la sérénité voulue au Doyen. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email