-- -- -- / -- -- --
Sports

MCA : Djamel Menad dans tous ses états

MCA : Djamel Menad dans tous ses états

La défaite du Mouloudia d’Alger à Sétif contre l’Entente locale samedi dernier– la seconde depuis le début de la saison – a sérieusement ébranlé la maison du Doyen. Un homme est bien sûr pointé du doigt comme le toujours, le coach Djamel Menad.

Beaucoup de Mouloudéens, notamment ses détracteurs affichés, n’ont pas tardé à lui faire porter l’entière responsabilité de cet échec que personne, n’attendait d’autant que l’équipe sortait d’une victoire importante face au Mouloudia d’Oran, jusque-là intraitable. Déçu beaucoup plus par la prestation de ses poulains que par la défaite elle-même, Djamel Menad comme pour exprimer son réel mécontentement à ses joueurs, a décidé de ne pas prendre part à la reprise des entraînements.

L’ex-baroudeur des Verts a instruit ses adjoints de faire le job dans l’enceinte du complexe d’Aïn Bénian pour épargner au groupe la pression des supporters. Cela dit, le coach Djamel Menad, qui a sollicité le président Omar Ghrib pour une réunion d’urgence, a laissé entendre qu’une décision importante de sa part n’était pas à écarter : « Je n’ai pas assisté à la reprise car j’ai mes raisons. Je ne vous cache pas que dans ma tête, j’ai déjà une idée de ce qui va venir. » Le coach des Vert et Rouge de la capitale nous a dit avec son franc parler : « Si Ghrib et les joueurs pensent que c’est moi le problème, je partirai sans hésitation. »

Le premier responsable technique de l’équipe est revenu, avec une pointe de déception teintée de rage sur la défaite concédé à Sétif, non sans au préalable avouer qu’il s’attendait à subir un vent de critiques. « Après la défaite face à l’ESS, je savais que j’allais devoir encaisser de partout ; heureusement que je suis habitué aux critiques. Moi, je l’ai dit clairement. Si Omar Ghrib et les joueurs pensent que c’est moi le problème, je partirai sans hésitation et bonne chance à l’équipe. ». 

Face aux critiques dont il a fait l’objet de la part des supporters, Menad s’est montré très compréhensif à leur égard en disant : « Un supporter qui fait des centaines de kilomètres et pour soutenir son équipe, Je comprends sa colère. Ce que je n’admets pas en revanche c’est qu’on exige de nous des résultats avant de jouer tel ou tel match, non sans nous mettre la pression. Montrez-moi quel coach ou quel joueur n’aimerait pas gagner un match, même amical. Ceux qui veulent nuire à ma réputation se trompent car, en mon âme et conscience, j’ai essayé de choisir la meilleure tactique et la meilleure configuration possible. Le football n’a jamais été une science exacte. Le Réal et le Barca ont filé du mauvais coton ce week-end, pourtant il n’y a pas eu tout ce tapage. « Contre l’ESS, nous avons perdu le match au bout de 20 minutes et pourtant, Dieu seul sait qu’on a préparé ce match. Il y a des jours comme çà et à Sétif, où l’Entente en voulait autant, notre défense était dans un jour sans. Nous avons commis des erreurs inadmissibles à ce niveau de la compétition. Azzi n’était pas dans son jour, mais il ne faut pas non plus l’accabler. Ceux qui lui en veulent aujourd’hui ont apparemment oublié les prestations époustouflantes qu’il a fournies.

L’attaque est aussi passée à côté de son sujet malgré toutes les variantes qu’on a essayées. Menad ira plus loin dans ses critiques est même allé. « Je suis extrêmement déçu pour ne pas dire choqué, par le rendement négatif des attaquants. Je pense d’ailleurs faire appel à un psychologue. Pourtant, à l’entraînement, je fais tout pour axer le travail sur les exercices de l’attaque. Il faut très vite trouver la solution. » Les supporters ne doivent pas ignorer que nous sommes actuellement à trois points de la deuxième place.

J’ai fait savoir à Ghrib qu’on ne pouvait parler de titre qu’après la fin de la première partie du championnat. Il y a des personnes qui veulent nuire au club. Ils cherchent la petite bête. Je le dis et je le répète, pourquoi on n’a pas été aussi critique avec le coach qui a terminé la phase aller il y a deux ans avec onze points ? Menad s’est dit par ailleurs ravi de la trêve internationale qui va permettre à l’équipe de bien se ressourcer pour rectifier le tir et de préparer le derby contre l’USM Alger en toute tranquillité. Une rencontre dont le coach n’a pas voulu parler.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email