-- -- -- / -- -- --
Sports

MC Alger : Ça sent déjà le roussi chez le Doyen

MC Alger : Ça sent déjà le roussi chez le Doyen

Rien ne va plus au Mouloudia d’Alger, où ça sent vraiment le roussi après seulement quatre journées de championnat.

Pourtant, tout avait bien commencé pour les Vert et Rouge de la capitale qui, après un match nul enregistré face au CRB sont allés ramener une belle victoire de Relizane et nourrir ainsi prématurément tous les espoirs dans les rangs de ses fans. 

Ce dernier est malheursement tombé de haut au sortir de la troisième rencontre, caractérisée par un match nul décevant face à la JS Saoura, à Bologhine, avant d’aller plier l’échine à Blida lors de la quatrième et dernière journée. Un maigre butin de cinq points récoltés sur les quinze possibles.

Ce qui a bien sûr laissé tout le monde dans le camp du Doyen sur sa faim et surtout mis les feux au rouge. Triste premier constat pour un club qui affichait de grandes ambitions pour cette saison, d’autant que celui-ci a bien réussi son mercato estival. Force est de constater aujourd’hui qu’l’ambiance n’est pas bonne et le MC Alger est en proie à des problèmes internes dus à l’absence de résultats techniques en ce début de saison. 

Du coup, c’est le staff technique qui encaisse le premier, d’autant que le président du club, Abdelkrim Raissi, n’était pas favorable, au début de cette saison, à la reconduction de l’entraîneur portugais Artur Jorge et de son adjoint, le Brésilien Valdo. 

Aujourd’hui, les statistiques sont là pour donner raison au boss. Les camarades de Chaouchi et Gourmi n’ont à leur compteur qu’une seule victoire et face à un nouveau promu, le RC Relizane.

Pour stopper le saignement, que beaucoup voit déjà comme une hémorragie dans les rangs du Doyen, on croit savoir que le président du club devait rencontrer hier les membres du staff technique et le manager général du MCA pour établir un premier bilan du parcours de l’équipe et exiger des explications quant à ce parcours plutôt décevant.

Au Mouloudia, on a laissé entendre qu’un délai a été accordé au staff technique jusqu’au match contre l’ASMO, prévu ce samedi à Bologhine pour le compte de la 5e journée du championnat de Ligue 1.

Un éventuel faux pas risque de précipiter le départ de l’actuel staff technique, lequel est mal parti. Un nom pour prendre les rênes du club circule déjà, celui d’Abdelkader Amrani. Celui-ci aurait selon ce qui se dit dans l’entourage de l’équipe, Abdesslem Bousri comme assistant. 

Une chose est certaine, le moindre point cédé à l’ASMO verra Arthur Jorge et son second Valdo sauter. Le président du Mouloudia compte limoger les deux techniciens dès qu’il se sera assuré qu’ils ne disposent pas de diplômes équivalents aux diplômes CAF-A, exigés par la FAF à l’ensemble des entraîneurs algériens et étrangers exerçant dans le championnat de Ligue 1. C’est dire que le Portugais Jorge et son lieutenant, le Brésilien Valdo, n’ont plus aucune excuse.

Leurs jours sont comptés et seule une victoire contre les Asémiste d’Oran leur permettra de prolonger leur aventure avec le Doyen. Enfin, signalons que le ciel est bien en train de s’assombrir sur le toit des Mouloudéens de la capitale puisque le DG du club, Rafik Hadj Ahmed, a été suspendu par le LFP pour une année en plus du paiement d’une amende de 200 000 DA, et ce pour violation du droit de réserve. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email