-- -- -- / -- -- --
Sports

MC Alger: Boualem Charef, l’entraîneur providentiel ?

MC Alger: Boualem Charef, l’entraîneur providentiel ?

Comme chaque saison, il ya du remue-ménage dans la maison MCA, et ce dans le souci de redorer le blason du Doyen des clubs algériens mais aussi de répondre aux aspirations de ses nombreux fans et au final, c’est la désillusion. Apparemment, pour l’exercice 2014/2015, la nouvelle direction a réussi à convaincre l’ex-entraîneur de l’USMH Boualem Charef, de prendre les rênes du Mouloudia, voyant en lui l’entraîneur capable de remettre sur orbite le Doyen et lui faire retrouver son lustre d’antan.
Ce choix n’est pas fortuit du moment que l’ex-coach des Harrachis a fait ses preuves, six ans durant, avec la formation banlieusarde, laquelle non seulement jouait les premiers rôles mais offrait un football spectaculaire avec de jeunes talents inconnus au bataillon et des moyens dérisoires. Ce vécu a incité les dirigeants à le ramener avec pour objectif premier de faire revenir la formation algéroise sur le devant de la scène en renouant avec les consécrations. D’ailleurs, dans cette optique, le néo-coach a dégraissé considérablement l’effectif de la saison écoulée pour ne garder que ceux qui entrent dans ses plans. Les responsables n’ont recruté que les joueurs que le nouvel entraîneur a mis dans sa short-liste.

L’entraîneur face à des défis

Contrairement à sa stratégie de recrutement mise en œuvre durant son passage chez la formation d’Essafra, basée sur la prospection dans les paliers inférieurs à cause du problème récurrent d’argent, l’entraîneur a cette fois, libre choix au MCA. La question qui se pose est de savoir si l’entraineur en chef réussira à apporter sa touche et à marquer de son empreinte son passage dans un club où les luttes intestines font rage. En d’autres termes, il doit gérer d’une main de maître son groupe, en particulier le banc, pour éviter les dérapages et faire face aux pressions et manœuvres malintentionnées intra et extra-muros. A titre d’exemple, lors des deux dernières saisons, le Mouloudia a changé quatre fois d’entraîneur. Le dernier en date, Fouad Bouali, a pourtant mené le club vers la consécration. Selon les derniers échos, le néo- driver a réussi à faire l’unanimité au sein des joueurs ainsi que chez les supporters puisqu’il a pu imposer une discipline de fer. Tout le monde semble adhérer à sa méthode de travail. Le moins ce qu’on peut dire, c’est que depuis le début de la préparation d’intersaison, les choses prêtent à l’optimisme et présagent des jours meilleurs pour le Doyen.

Le test baromètre : la super coupe

Selon les informations en provenance de la Turquie, lieu du stage du MCA, l’équipe coachée par Charef semble séduire par son beau football porté vers l’avant. Force est de reconnaître que plusieurs joueurs ont émergé du lot au cours des différentes joutes. La concurrence s’annonce rude et les places dans le onze doivent s’arracher. Tout le mode est unanime à dire que les matches de préparation ne peuvent être une référence en l’absence d’enjeu et qu’il faut attendre le 9 août, jour où le Mouloudia donnera la réplique à son rival éternel l’USMA pour le compte de la super coupe, pour se fixer sur les potentialités de l’équipe, que ce soit sur les plans collectif ou individuel, surtout que cette rencontre aura un cachet particulier.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email