-- -- -- / -- -- --
Nationale

Mawlid Ennabaoui Echarif : Dans la paix, la joie et le respect des traditions

Mawlid Ennabaoui Echarif : Dans la paix, la joie et le respect des traditions

Comme l’a bien choisi le wali Azzeddine Méchri et son staff, cette année, c’est la ville millénaire El-Atteuf qui accueille le jour du Mawlid ennabaoui. Une importante procession d’enfants portant des bougies, tel est le rituel que les habitants d’El-Atteuf et de Beni Izguen perpétuent depuis plus de dix siècles.

L’Algérie entière fêtera dimanche soir le Mawlid annabaoui, la naissance du prophète Mohammed (paix et salut sur lui). Une des plus belles occasions religieuses pour se réunir et passer des moments agréables en famille mais aussi entre amis.

Le Mawlid est l’une des fêtes religieuses les plus appréciées des Algériens en général. Chaque année, des veillées religieuses sont organisées dans toutes les wilayas à cette occasion. Chaque région a ses propres coutumes et célèbre cette fête à sa façon.

La fête est également célébrée par les mosquées et les zaouïas de tout le pays, comme c’est le cas dans les grandes villes, Tlemcen, Alger, Oran, Constantine et tout particulièrement à Adrar et Timimoun où convergent, chaque année, des milliers de pèlerins de différentes peuplades d’Algérie qui s’installent près des mausolées pour célébrer la naissance du Prophète.

Une célébration sous forme de « maoussem » qui dure une semaine. Cette tradition millénaire réunit des centaines de milliers de fidèles et des confréries religieuses qui accomplissent, en groupes, les rites de la ziyara des mausolées et se livrent, durant les sept jours du ‘’maoussem’’ à de longues nuits de chants religieux.

Et si les festivités diffèrent d’une région à l’autre, il existe des coutumes communes et des traditions transmises de génération en génération que les Algériens essayent de préserver, même s’il n’est pas toujours facile d’y rester fidèle, et ce à cause de l’évolution que connaît notre société. L’achat des habits neufs pour les enfants fait partie des habitudes incontournables de cette fête. Tous les parents sont préoccupés par ce sujet.

Il suffit de faire un petit tour du côté des magasins de vêtements, surtout ceux pour enfants, pour se rendre compte qu’ils sont pris d’assaut par les citoyens, même s’il est parfois difficile de satisfaire tous les besoins de leurs chérubins.

« Les vêtements des enfants sont devenus chers, où qu’on aille à travers les boutiques. Ils sont parfois même plus chers que ceux des adultes, mais on n’a pas le choix.

On doit faire plaisir à nos bambins à l’occasion de cette fête », confie Aïcha, 38 ans, maman de trois enfants. « Un simple habit de deux pièces peut coûter jusqu’à 3 000 DA, voire plus. Sans compter les chaussures et le manteau, obligatoire en hiver.

Lorsqu’on a un seul enfant et qu’on veut le gâter, ce n’est pas grave. Mais pour les familles à revenu moyen qui ont plusieurs enfants, il est très difficile de s’en sortir », poursuit cette jeune maman de Ghardaïa.

La pâtisserie, les petits mets et gâteaux traditionnels font également partie des principaux achats des familles en cette occasion. De nos jours, presque tout le monde préfère ce qui est prêt à être consommé. 

Durant les deux dernières semaines qui précèdent le Mawlid, les pâtisseries et les boulangeries spécialisées dans la confection de gâteaux traditionnels sont prises d’assaut. « Comme d’habitude, je suis venue déposer ma commande pour la veillée de dimanche. J’ai d’ores et déjà commandé deux grosses tartes que je joindrai aux deux kilos de sablés variés et à un kilo de gâteaux aux amandes », réplique Fatima. Le soir est généralement réservé aux visites familiales.

Revêtus de leurs plus beaux atours, petits et grands font le tour des oncles, tantes et grands-parents, sirotant un verre de thé et dégustant de délicieuses pâtisseries à chaque arrêt. A noter que cette année, on voit de moins en moins de pétards dans les rues, grâce à la grande vigilance des services de sécurité qui n’ont ménagé aucun effort pour combattre la vente à la sauvette de ce genre de fumigènes qui, à chaque célébration du Mawlid, font de nombreux accidents.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email