-- -- -- / -- -- --
Nationale

Masques de protection: Lourd budget pour les faibles revenus

Masques de protection: Lourd budget pour les faibles revenus

Son port est rendu obligatoire depuis le 24 mai en Algérie dans tous les endroits publics, fermés ou ouverts. Le masque, un des moyens les plus fiables de protection contre le virus du nouveau coronavirus (Covid-19), devient un lourd fardeau pour une grande partie des familles algériennes.

Le budget des masques peut dépasser les 12.000 Da par mois pour une famille de cinq personnes.
Correctement utilisé, un masque à usage unique doit être porté 4 heures maximum dans une journée, selon les spécialistes.
Il est donc recommandé de le changer une à deux fois dans la journée. L’addition peut grimper jusqu’à 3000 Da par personne et par mois pour une moyenne de 50 Da le masque.
Un vrai budget dépassant les 12.000 Da en moyenne pour les familles de cinq membres.

En moyenne, on peut donc estimer qu’une seule personne utilisant deux à trois masques, à usage unique par jour, doit dépenser 100 à 150 Da quotidiennement, soit 3000 à 4500 Da par mois. Avec un tel budget pour une famille de cinq personnes, et si l’on doit vivre avec le virus pendant plusieurs mois, comme le précisent les experts, le budget « masques » des Algériens risque de peser lourd.

Pour une protection efficace contre le virus, de nombreux algériens optent désormais pour des masques en tissu, lavables donc réutilisables. Ils peuvent être lavés dix à 30 fois, selon la matière. Leurs prix varient entre 120 Da et 1000 Da, selon les modèles et les fabricants.
Même pour ce type de protection, les spécialistes préviennent qu’« un masque en tissu doit être changé dès qu’il devient humide et au moins toutes les quatre heures ».
Il est plus difficile de calculer le budget pour les masques en tissu réutilisables. En plus d’une grande fourchette de prix, certains sont en effet lavables 10 fois, d’autres 30. Nous avons pris l’exemple d’une seule personne ayant acheté des masques à 200 Da réutilisables 20 fois. Il en faudra trois à quatre par mois, soit 600 à 800 Da mensuellement.

Pour famille de cinq personnes, cela représente donc un budget de 3000 à 4000 Da mensuellement, soit trois fois moins. D’autres plus habiles ont préféré confectionner leurs masques de protection chez eux. Mais, sont-ils aux normes ?
« Je ne peux pas me permettre de dépenser 800 da par jour en masques, si on compte mon mari qui travaille, moi et mes deux enfants de 20 et 18 ans que je ne peux pas retenir à la maison », a déclaré Hayet Djedaini, une mère au foyer, qui dis être à son tour obligée de sortir quotidiennement pour faire des courses.
« En comptant sur cinq jours par semaine, les dépenses pour les masques s’élèvent à 4000 da par semaine et près de 20.000 par mois. Cela représente les deux tiers de mon budget courses », a-t-elle relevé.

Le port de masque étant obligatoire, j’ai dû sortir ma vielle machine à coudre pour confectionner des masques à partir de vieux t-shirt et des draps, a ajouté Hayet, disant pour être aux normes elle se réfère aux tutos publiés sur les réseaux sociaux.

Plusieurs groupes se sont formés sur les réseaux sociaux, notamment Facebook, proposant des méthodes simples pour confectionner des masques de protection à la maison.
Parmi eux, le groupe « Un million de masques », qui explique la manière de confectionner adéquatement des masques aux normes par le biais de vidéos détaillées.

Plusieurs associations et organisations de la société civile se sont engagées dans la production des bavettes sanitaires avec comme objectif de les proposer aux citoyens à des prix à leur portée.
A vrai dire, une grande partie de ces projets visaient beaucoup plus le buzz médiatique que l’intérêt des citoyens.
D’autres n’ont pas pu poursuivre, faute de moyens et d’autres produisent une quantité infime qui ne couvre pas la demande.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email